Nous avons actuellement plus de 193 visiteurs connectés sur nos sites (dont 22 sur generationmp3.com - 161 sur le forum)

Écrit par
iMike

Sous-développement de la musique en ligne : la faute aux ma…

Mardi 20 octobre 2009 à 16:56 | Dans la catégorie Musique en ligne

Si la musique numérique n’arrive pas à décoller en France, c’est bel et bien de la faute des majors, et pas forcément du P2P, comme essaie de nous le faire croire les maisons de disques. C’est la conclusion de l’état des lieux dressé par l’Observatoire de la musique, qui fait autorité en matière d’études sur l’offre et la demande de musique en France !

La part de marché du numérique en France n’atteint en effet que 8,1%, avec 45,2 millions de titres téléchargés légalement sur les six premiers mois de l’année, soit une augmentation de 31% par-rapport au même semestre 2008. Une hausse qui peut paraître conséquente, mais sur un marché supposé être en pleine croissance, ça reste tout de même assez limité.

1593965190_small.jpg

En cause, l’avidité des majors, dont le ticket d’entrée de leur catalogue est trop élevé : «si les catalogues sont généralement accessibles à l’ensemble des éditeurs de services en ligne, leur coût d’acquisition reste trop élevé au regard de leur potentiel de développement sur le net, rendant plus que problématique le manque de rentabilité du secteur de la diffusion numérique», indique l’Observatoire.

Rappelons que le Ministère de la culture a mis en place la mission Zelnik, qui doit plancher sur l’avenir des industries de la création. Espérons qu’elle n’accouche pas d’une nouvelle Hadopi, mais on peut sérieusement en douter.

push



 

Commentaires récents

 
   
Fermer
Envoyez le par e-mail