Nous avons actuellement plus de 85 visiteurs connectés sur nos sites (dont 31 sur generationmp3.com - 38 sur le forum)

Écrit par
iMike

Des cartes iTunes pirates en Chine

Jeudi 12 mars 2009 à 07:41 | Dans la catégorie Apple

Panique chez Apple : des centaines de cartes iTunes pré-payées circulent actuellement sur des sites chinois, des codes d’une valeur faciale de 200$US, mais vendus… seulement 2,60$ ! Ces coupons proviennent en fait d’un groupe de hackers qui ont réussi à craquer l’algorithme utilisé par Apple pour générer ces codes, et qui les revendent pour pratiquement rien (mais suffisamment pour se faire un joli bénéfice)…

itunes_2.gif

Cela fait six mois que ce marché noir de la carte iTunes explose en Chine, les prix ont même baissé à cause de la concurrence ! D’ailleurs, les prix varient au jour le jour, même si à 15$, on fait toujours une affaire… Reste qu’Apple doit y mettre bon ordre rapidement avant que l’histoire ne s’évente partout dans le monde.

push

Écrit par
iMike

Le dernier album de U2 en libre-service

Vendredi 20 février 2009 à 16:06 | Dans la catégorie Music Business

On pouvait imaginer que le dernier album de U2, «No Line On The Horizon», allait être encore plus protégé que Fort Knox… En fait, non. La galette, qui doit sortir officiellement en Irlande le 27 février et dans le nonde le 3 mars, est d’ores et déjà disponible sur les réseaux P2P, BitTorrent et LimeWire.

517_main1_270x242.jpg 

Il s’agit d’une copie qualité CD qui vient d’on ne sait pas trop où. Cet été, une première alerte avait eu lieu : quatre titres du 12ème album du groupe se baladaient tranquillement sur les réseaux. Malgré les protections draconiennes imposées par la maison de disques (interdiction de portables aux journalistes venus écouter l’effort en avant-première), il s’agit cette fois de l’album au complet qui se retrouve en libre service.

On verra si cette fuite aura un impact significatif sur les ventes de l’album… Mais ne nous en faisons pas trop pour les finances du groupe !

push

Écrit par
iMike

2008 : la musique en ligne se porte bien

Lundi 19 janvier 2009 à 15:11 | Dans la catégorie Musique en ligne

Le Midem a ouvert ses portes ce week-end à Cannes, c’est l’occasion pour les maisons de disques de faire le point sur l’état de leurs caisses par le biais de l’IFPI, la Fédération internationale de l’industrie du disque.

Et il semble bien que ça aille un peu mieux pour elle, du moins dans le domaine de la vente dématérialisée : en 2008, 1,4 milliard de morceaux ont été vendus (24% de mieux qu’en 2007). Les ventes d’albums distribués de façon numérique ont grimpé de 36%. Les ventes globales (par internet et sur téléphones mobile) ont augmenté de 25% et représentent désormais 3,7 milliards de dollars : c’est 20% des ventes totales de musique dans le monde (15% en 2007).

En ce qui concerne la France, la hausse des ventes de musiques numériques est de 49% en 2008, avec 14,5 millions de titres et 1,4 million d’albums achetés. Ce marché a représenté 70 millions d’euros l’an dernier.

Tout va donc pour le mieux dans le meilleur des mondes ? Evidemment non, car traîne toujours l’ombre de l’hydre du piratage ! L’IFPI avance que 95% des téléchargements de musique étaient illégaux (lire cette actu), soit 40 milliards de titres récupérés via le P2P. Et la Fédération de réclamer que des mesures soient prises par les gouvernements : ça vient.

 

push

Écrit par
iMike

L’IFPI crie au loup

Vendredi 16 janvier 2009 à 17:22 | Dans la catégorie P2P

Malgré les campagnes de terreur parfois (souvent) aveugles, l’IFPI (International Federation of the Phonographic Industry) assure que le piratage serait plus élevé que jamais ! Bonjour l’efficacité…

ph5_w434_h_q80.jpg 

D’après la fédération, 95% des téléchargements sur internet seraient illégaux, soit 40 milliards de fichiers échangés illégalement - une estimation au doigt mouillé mais qui frappe l’imaginaire.

L’IFPI (1 400 maisons de disques dans 70 pays) indique toutefois que 2009 pourrait être l’année de la riposte graduée, avec une mise en place attendue en France et fortement poussée par la RIAA aux États-Unis. On verra si cette nouvelle offensive servira à quelque chose.

 

 push

Écrit par
Greg

Le texte de la loi Création et Internet voté par le Sénat

Vendredi 31 octobre 2008 à 10:43 | Dans la catégorie Loi Hadopi

C’est en seulement 24h, que le Sénat a examiné et voté l’ensemble des dispositions et des amendements de la loi Création et Internet (ex HADOPI). Voici un petit compte rendu réalisé par nos confrères de Numerama :

  • Les sénateurs ont accepté le principe d’un label décerné par l’Hadopi aux éditeurs de firewalls et autres logiciels de filtrage jugés suffisamment efficaces, et accepté le principe d’un spyware imposé aux internautes pour vérifier leur activation.
  • Ils ont également validé l’intégration de la lutte contre le piratage au programme du Brevet informatique et Internet des collégiens.
  • Les sénateurs n’ont pas adopté les amendements visant à rendre suspensif le recours des abonnés condamnés, afin que la suspension de l’abonnement à Internet n’intervienne qu’après l’étude du recours. La ministre de la Culture a pour objectif que l’Hadopi sanctionne chaque jour 1000 internautes, et toutes les protections des droits de la défense qui pourraient interférer avec cette efficacité ont été rejetées.
  • Le Sénat a également accepté une proposition de la commission des affaires culturelles, qui vise à donner à l’Hadopi la possibilité d’imposer des mesures de filtrage ou de bridage de l’accès à Internet comme alternative à la suspension de l’abonnement à Internet.
  • La durée de la suspension de l’abonnement à Internet a été ramenée à 1 mois, contre trois mois maximum prévus par le texte pour une première suspension.
  • Le délai de la VOD va être ramené au niveau des DVD (6 mois après la sortie en salle) au plus tard le 1er mars 2009.
  • Un standard d’interopérabilité des DRM pour la musique sera adoptée dans les six mois suivants la promulgation de la loi, ce qui concrètement doit conduire les maisons de disques à abandonner les DRM au profit du seul MP3.

Ce texte adopté par les sénateurs va être renvoyé devant les députés de l’Assemblée Nationale, au début de l’année prochaine, où le débat devrait être plus compliqué… À suivre.

Écrit par
Sebastien

Free ferme 39 NewsGroups MP3

Mercredi 9 avril 2008 à 15:39 | Dans la catégorie Juridique, Music Business

… On parle bien sûr ici de téléchargement illégal de musique. En effet, le fournisseur d’accès à Internet Free a fait fermer 39 de ses groupes de discussions de mp3 (plus communément appelés NewsGroups) dont il est le seul à encore mettre à disposition l’accès libre et gratuit. Les NewsGroups étaient jusque-là passés au travers des mailles du filet tendu par l’industrie de la musique et le gouvernement bien que Free avait déjà mené une action similaire quelques mois auparavant visant à limiter l’accès à certains groupes de discussion au sein desquels les utilisateurs s’échangeaient des films piratés. C’est donc depuis le 4 avril, après une demande de la Sacem, la Sdrm et la Scpp, que le fournisseur d’accès à Internet a fait suspendre l’accès pendant six mois aux NewsGroups concernés. D’autres actions de ce genre pourraient donc être rapidement envisageables même si l’on sait que de telles mesures s’avèrent plutôt profitables aux autres fournisseurs de NewsGroups à travers le monde qui eux se révèlent en plus être payants.

Via Clubic

push

Écrit par
Julien F.

La FNAC est soupçonnée de piratage par la SACEM !

Jeudi 28 février 2008 à 08:38 | Dans la catégorie Music Business

Le Canard Enchaîné a révélé dans un article paru hier que la SACEM menait depuis deux mois une enquête sur des DVDs suspects mis en vente par la FNAC. En cause, des labels comme Masterplan ou encore Wow Corporation, qui commercialisent dans les rayons de l’enseigne des enregistrements « de concerts live - souvent inédits - de grands groupes de rock », et plus précisément ceux des Rolling Stones, d’Eric Clapton, de Jimi Hendrix, ou encore de Queen. Sauf que selon les professionnels du disque, ces éditeurs n’auraient aucune légitimité et seraient totalement inconnus du milieu, ce qui revient à dire qu’il s’agit là d’enregistrements pirates distribués sans autorisation. Un problème d’autant plus aggravé par la qualité générale des produits, tant au niveau de l’emballage, du son, que des images, provoquant ainsi la colère des consommateurs. « Parfois, à l’écran, on voit un logo dans un coin, grossièrement flouté », souligne même Benoît Solignac-Lecomte, responsable du service Contrôles et enquêtes de la Sacem.

De son côté, la FNAC tente de minimiser l’affaire et se justifie : « nous achetons 262 000 références par an et nous avons plus de 600 fournisseurs. Ils savent ce qu’ils nous vendent, ils sont responsables. C’est à eux d’être honnêtes. On ne va pas, à chaque commande, demander au fournisseur qu’il nous prouve que son produit possède toutes les autorisations. Maintenant, si quelqu’un nous prouve qu’il n’est pas légal, on le retire des rayons ». Peu crédible lorsque nous découvrons avec stupeur que ces éditeurs douteux n’ont ni site internet, ni adresse fixe, et se cachent honteusement dans des pays tels que l’ex-Yougoslavie. Ces quelques éléments, renforcés par la médiocre qualité des produits, auraient pourtant du mettre l’enseigne sur la voie. Mais non, aucune vérification n’a été effectué et c’est une nouvelle fois au consommateur d’en payer les conséquences.

Rappelons aussi que Denis Olivennes, le patron de la FNAC, a été sélectionné par Nicolas Sarkozy pour mener à bien une mission de lutte anti-piratage, portant depuis son nom. Mais finalement, l’homme a semble-t-il oublié de balayer devant sa porte avant de se décider à porter les couleurs d’une cause qu’il bafoue par des actes de ce type. Lui qui répétait fièrement « la gratuité, c’est le vol »… Alors vendre des produits de contrebande, c’est quoi ? Sûrement pas la solution aux problèmes rencontrés par les maisons de disques, les vraies.

« Prouvez-moi que ce titre est illicite, et j’effacerai le fichier ! », pourra dorénavant rétorquer l’utilisateur de réseaux P2P lorsque la Justice lui réclamera des comptes.

Via PCInpact



 

Commentaires récents

 
   
Fermer
Envoyez le par e-mail