Nous avons actuellement plus de 181 visiteurs connectés sur nos sites (dont 19 sur generationmp3.com - 154 sur le forum)

Écrit par
iMike

Business : toujours plus loin dans la voracité

Jeudi 17 septembre 2009 à 19:08 | Dans la catégorie Music Business

Le beurre, l’argent du beurre et un petit bout de la crémière : c’est ce qu’aimerait obtenir l’industrie du disque aux États-Unis, qui a demandé au Congrès de forcer Apple et Amazon à payer des royalties supplémentaires pour ce qui concerne les téléchargements de vidéos et… pour les 30 secondes d’écoute gratuite d’un morceau ! On croit rêver, ou plutôt cauchemarder.

two_for_the_money_cd.jpg

L’industrie jure ses grands dieux que les compositeurs ne sont pas rémunérés pour leur travail sur les vidéos téléchargées, et considèrent également que les pauvres 30 secondes d’écoute sont considérés comme des performances publiques, donc sujettes à rémunération.

Les distributeurs se défendent eux en avançant un argument frappé au coin du bon sens : les utilisateurs qui téléchargent légalement sur leurs boutiques font une consommation personnelle des fichiers. Ils n’ont donc pas à payer deux fois pour pouvoir écouter de la musique ou profiter d’un film…

push

Écrit par
iMike

Les producteurs bloquent les boutiques de musique en ligne

Mardi 14 avril 2009 à 18:14 | Dans la catégorie Music Business

Complètement muette lors de la discussion du projet de loi Création et Internet, Nathalie Kosciusko-Morizet, secrétaire d’Etat au Développement de l’économie numérique, reprend la parole lors d’une table ronde sur le financement de la création musicale sur internet. Et la secrétaire d’État a des choses à dire : «L’offre légale est faible, elle peut être décevante, en termes de quantité et d’accès». On ne saurait en effet mieux dire…

NKM_2.JPG.jpeg

Cette table ronde, qui réunit des acteurs comme VirginMega, Deezer ou Jamnedo, met en lumière le problème du partage des revenus, les principaux distributeurs se plaignant des sommes très élevées à reverser aux producteurs : de 50 à 70% pour Deezer par exemple, ou encore la nécessité de passer l’abonnement MusiqueMax d’Orange de 10 à 12 euros. Ces tarifs sont également la cause de l’absence de boutique de musique en ligne chez Free…

On attend désormais de connaître la position des producteurs. On espère également que NKM sera un peu plus présente dans ce débat…

 

push

Écrit par
iMike

Deezer : de plus en plus payant

Vendredi 16 janvier 2009 à 16:23 | Dans la catégorie Musique en ligne

Après la pub entre les morceaux (lire cette actu), Deezer compte également faire payer les services liés à la version mobile du site web. Celle-ci existe déjà pour iPhone et iPod touch, et a été mise à jour récemment pour permettre la création de playlists et leur partage, l’écoute de ses MP3, etc.

deezer_1.jpg 

Toutefois, le service a besoin d’argent pour faire face aux desiderata des majors, c’est pourquoi une partie des fonctionnalités pourraient bien devenir payantes, afin de pallier aux mauvais résultats de la publicité sur mobile.

Contre monnaie sonnante et trébuchante (on ignore le tarif), il sera possible sur son iPhone d’utiliser tous les services de Deezer, d’ici à la fin du mois. Des versions pour BlackBerry et d’autres systèmes sont dans les tuyaux.

 

  

Écrit par
iMike

Deezer : bientôt de la pub entre les morceaux

Jeudi 15 janvier 2009 à 06:23 | Dans la catégorie Musique en ligne

Chouette : on adorait les réclames dans les vidéos YouTube, voilà qu’il va également falloir faire avec avec Deezer !

deezer.jpg 

C’est que le site de streaming audio et de partage de listes de lecture fait face à une très grosse pression des majors pour apporter son écot aux comptes en difficultés des maisons de disques. Du coup, Deezer devrait commencer à expérimenter des messages de pub d’ici début février. Le site comptant plus de 4 millions de visiteurs uniques par mois, nul doute que les sous devraient rentrer dans la caisse. Après tout, rien ne disait que ce type de service allait rester gratuit pour toujours…

 

 

push

Écrit par
iMike

Creative : de moins en moins présent en Australie

Mercredi 14 janvier 2009 à 11:16 | Dans la catégorie Creative

zen_xifi.jpg 

Contre-coup de la crise qui frappe Creative (lire cette actu), la société change son modèle économique en Australie. Il ne s’agit pas de filer en douce, mais de désormais piloter les opérations depuis Singapour (opérations commerciales, support). Sur le terrain, Creative continuera de vendre ses produits à travers un réseau de distribution qui devra donc s’adresser directement à la maison-mère plutôt qu’à la filiale locale.

via Epizenter

push



 

Commentaires récents

 
   
Fermer
Envoyez le par e-mail