Nous avons actuellement plus de 192 visiteurs connectés sur nos sites (dont 13 sur generationmp3.com - 174 sur le forum)

Encodez vos fichiers avec MP3 WMA Converter Plus

MP3 WMA Converter Plus est un petit logiciel est fait pour ceux qui veulent un logiciel gratuit et facile à utiliser, on abordera quelques notions un peu plus avancées, mais rien d’insurmontable.

Tout d’abord ce logiciel peut se télécharger ici ou ici. Rien de bien compliqué pour l’installation, je n’ai jamais rencontré de problème, même avec Vista. Ce logiciel est donné avec free cd ripper, très pratique également, mais dans le registre d’extraction cd. Il sera indispensable pour extraire les plages audio avant de les convertir.

Arrivé sur l’écran de démarrage, allez sur l’onglet fichier, puis ouvrir.

Allez ensuite dans le répertoire contenant les pistes que vous souhaitez encoder et sélectionnez les. On peut aussi faire cela en sélectionnant l’icône en forme de disquette en haut à droite de la liste.

Les pistes apparaissent maintenant dans la liste des fichiers à encoder.

Il est important de s’assurer que les pistes soient un minimum ordonnées, avec le nom ou le numéro de la piste. On évitera l’éditeur de tag de ce logiciel, pas franchement convaincant, mieux vaut utiliser godfather.

Une fois les fichiers dans la liste les choses sérieuses commencent. On passera ici en revue tous les formats possibles avec cet encodeur: mp3, aac, ape, ogg, wma. Avant toutes choses, on sélectionne le répertoire de sortie (où se trouverons les fichiers convertis).

 

MP3

 

On sélectionne le dérouleur format et on sélectionne mp3. Si vous souhaitez laisser tout en 128kb/s, mettez directement convertir.

On clique sur la fenêtre à droite de paramètre, on arrive alors sur les options d’encodage.

Dans l’onglet général, on laisse sampling frequency et channel mode, 44100hz étant la fréquence d’échantillonnage d’un cd. Pour current bitrate on règle suivant la qualité désirée, 192kb/s étant en général un minimum. Encoder quality dépend de votre patience, je le règle sur better même si le gain de qualité n’est pas forcément garanti.

L’onglet filtering permet l’activation d’un filtre passe-haut ou(et) d’un filtre passe-bas, rarement nécessaire ici.

L’onglet VBR permet d’utiliser un codage du mp3 en bitrate variable, concrètement une piste aura des passages qui nécessiteront une meilleure qualité d’encodage que d’autres, d’où une variation. En pratique cela ne change pas grand-chose. Dans le doute néanmoins, si vous souhaitez mettre toutes les chances de votre côté, déroulez coding method et mettez new. Choisissez ensuite le bitrate maximum que vous souhaitez (supérieur au bitrate choisi dans current bitrate), la piste sera encodée entre le current bitrate choisi et le bitrate max choisi dans VBR. L’option VBR quality va permettre un réglage plus ou moins fin de l’option VBR, sachant que 0 est la meilleure et 9 la moins bonne.

Les 4 derniers onglets ne sont pas vraiment utiles pas dans le cas d’une simple conversion de pistes en tout cas. Il ne reste plus qu’à mettre apply, ok , puis enfin conversion.

 

WMA

 

On sélectionne le dérouleur format et on sélectionne wma.

Par défaut le système est réglé en VBR qualité 98, ce qui correspond environ à du 320kb/s. Cette qualité est excellente, on peut même la descendre à 90, qui correspond à du 190kb/s, sachant que le wma est meilleur que le mp3. Pour ceux qui sont un peu perdu dans le système de qualité, le réglage par bitrate peut se faire (haut du dérouleur).

Il ne reste plus qu’à sélectionner convertir.

 

AAC

 

On sélectionne le dérouleur format, on choisi aac, puis on clique sur la fenêtre à droite de paramètres.

On peut alors choisir l’option quality pour un bitrate constant, ou average bitrate pour un bitrate variable. Le nombre correspondant à quality n’est pas un bitrate mais 50( le moins bon) correspond environ à 96Kb/s, 250 environ à 192Kb/s. Les 3 options du bas ne servent pas spécialement. Utilisez à la limite LFE si vous comptez écouter vos fichiez sur PC avec un caisson de basses. TNS est la gestion d’un filtre particulier, censé améliorer un peu la qualité, en pratique aucune différence notable. Idem pour midside, sauf pour quelques enregistrement de voix spécifiques.

On met ok, puis conversion.

 

OGG Vorbis

 

On sélectionne le dérouleur format et on choisi ogg . On clique sur la fenêtre à droite de paramètres.

On peut alors choisir 3 options: soit un taux de compression fixe , soit un taux de compression variable, ou encore un mode de qualité. Le mode de compression fixe est réglé en n’activant ni VBR enabled, ni quality enabled. Il suffit alors de mettre current nominal bitrate à un minimum de 192 pour avoir une bonne qualité.

Pour le mode de compression variable, il suffit d’activer l’option VBR, current nominal bitrate est toujours là pour définir la moyenne du bitrate. Il faut bien pensé à régler le current min bitrate inférieur ou égal à current nominal bitrate et current max supérieur ou égal à current nominal bitrate. Le dernier mode est en général celui que j’utilise, il se base sur un mode qualité, cela ne change rien, car chaque mode de qualité a une équivalence avec un bitrate. 0 est la plus mauvaise qualité (64Kb/s), un minimum de 5 ou 6 est bien, cela correspond à 160 et 192Kb/s. Ce mode s’utilise simplement en activant quality enabled.

 

Monkey’s audio ( APE)

 

Le seul format sans perte de qualité ici, équivalent au cd donc. Si votre baladeur est compatible monkey’s audio et pas flac cela peut être pratique. On sélectionne monkey’s audio dans le dérouleur.

Il suffit ensuite de définir un mode de compression. Tout le problème vient de ce que vous désirez. Compression fast va permettre un taux de compression assez faible ce qui va permettre de ne pas trop solliciter le baladeur, l’autonomie en sera donc préservée, en contrepartie la taille du fichier sera environ 70% de sa taille initiale. A l’inverse, compression very high va compresser de façon plus importante, cela prendra moins de place sur un baladeur, mais demandera à ce dernier de travailler beaucoup plus, réduisant ainsi son autonomie.

Une chose peut arriver néanmoins, ce fut mon cas pour ce cd, l’encodeur peut ne pas réussir à compresser de façon efficace la musique. Concrètement il ne trouve pas assez d’informations qu’il est possible de compresser. Ici le gain de place n’a pas pu excéder 30%, changer la compression n’a apporté aucun réel gain, 1 ou 2 mo mais pas plus. Ce problème ne vient pas du format en lui même, mais du cd, le même constat s’est imposé avec le flac. Comparé au cd de dream theater, le cd d’avril zoë à réussi à compresser 20% de plus.

 

WAV

 

Il est utile parfois de convertir un format pour le mettre en wav, qui est lu absolument partout. Ce logiciel prend dans ce cas en compte plus de formats, notamment le flac. Pour cela, on ouvre le fichier audio souhaité, puis on sélectionne wav dans le dérouleur. On laisse les paramètres par défaut. Dans ce cas, si vous aviez sélectionné un flac ou un monkey’s audio, convertir en wav revient juste à décompresser le fichier d’origine, le son sera donc exactement de la même qualité que sur le cd d’origine. Si vous souhaitez graver, il faudra passer par un logiciel annexe.



 

Commentaires récents

 
   
Fermer
Envoyez le par e-mail