De quoi s'agit-il? Depuis cette page vous pouvez utiliser les liens Web Collaboratif pour placer Sony : la partie n’est pas gagnée pour la PSP Go sur un site de gestion de favoris en ligne, ou le formulaire E-mail pour envoyer un lien par e-mail.

Web Collaboratif

E-mail

Envoyez le par e-mail
juin 28, 2009

Sony : la partie n’est pas gagnée pour la PSP Go

Posté dans: Sony

On n’a pas vraiment senti un enthousiasme débordant de la part du public pour la PSP Go, la future version plus design de la PSP, débarrassé de son port UMD mais que Sony aimerait bien transformer en success-story grâce à l’apport d’une boutique en ligne type AppStore (lire cette actu).

ffffffwea32_thumb_500x281_90378.jpg

Encore faut-il que Sony arrive à en vendre pour intéresser à la fois les gros éditeurs (le catalogue de la PSP n’est pas particulièrement garni) et les plus petits studios, qui voudraient proposer des applications autres que des jeux. Et ça n’est pas gagné, puisque Sony a décidé de taper dans la poche du joueur : l’engin sera en effet proposé à 250$, un tarif «premium» pas vraiment justifié.

Pire encore : échaudés par les méventes de la PSP «originale», deux chaînes de distribution outre-Manche ont carrément décidé de ne pas proposer la PSP Go à leurs clients ! Les chaînes Chips et Grainger Games, qui représentent à eux deux 57 points de vente sur le territoire britannique, vont tout simplement bouder la nouvelle console. Le porte-parole de Grainger indique ainsi que «la PSP semble être morte dans ce format». Ses franchisés ne vendent que 5 PSP par semaine… Quant au tarif, il l’estime largement trop élevé : «Les modèles que nous vendons se vendent aux alentours de 150 euros».

Certes, ces chaînes de distribution sont de petits poissons, mais rien ne dit que d’autres ne rejoindront pas le mouvement.

push


Revenir à: Sony : la partie n’est pas gagnée pour la PSP Go