Nous avons actuellement plus de 526 visiteurs connectés sur nos sites (dont 48 sur generationmp3.com - 471 sur le forum)

Écrit par
iMike

Les producteurs bloquent les boutiques de musique en ligne

Mardi 14 avril 2009 à 18:14 | Dans la catégorie Music Business

Complètement muette lors de la discussion du projet de loi Création et Internet, Nathalie Kosciusko-Morizet, secrétaire d’Etat au Développement de l’économie numérique, reprend la parole lors d’une table ronde sur le financement de la création musicale sur internet. Et la secrétaire d’État a des choses à dire : «L’offre légale est faible, elle peut être décevante, en termes de quantité et d’accès». On ne saurait en effet mieux dire…

NKM_2.JPG.jpeg

Cette table ronde, qui réunit des acteurs comme VirginMega, Deezer ou Jamnedo, met en lumière le problème du partage des revenus, les principaux distributeurs se plaignant des sommes très élevées à reverser aux producteurs : de 50 à 70% pour Deezer par exemple, ou encore la nécessité de passer l’abonnement MusiqueMax d’Orange de 10 à 12 euros. Ces tarifs sont également la cause de l’absence de boutique de musique en ligne chez Free…

On attend désormais de connaître la position des producteurs. On espère également que NKM sera un peu plus présente dans ce débat…

 

push

3 commentaires

  • willykyu 14 avril 2009 à 22:14

    Bravo à madame Morizet qui est la seule et unique personne à l’ump qui arrive à donner un début de raison parfaitement clair et réel au problème actuel.
    Elle a le mérite de faire parler tous les acteurs et spécialistes pour enumerer tous les problèmes. N’aurait il mieux pas fallu faire ça des le depart?
    L’ump s’y est vraiment pris comme un pied sur cette question.

  • Gwendal 14 avril 2009 à 23:10

    mouais elle donne une raison pour en donner une je trouve, apres réunir de telle acteur est tres bien.

    Mais elle n’évoque pas pour moi le principal problème, qui est le prix totalement hallucinant de la musique “téléchargeable” quand on sait que y’a pas de gravure, pas de jacquette, etc…
    Tant que le gouvernement ne donnera pas un bon coup de pied au Q des majors, et que les artistes (ceux qui s’en mettent plein les fouilles) ne feront rien pour critiquer un peu plus les majors voir les quitter (ils risquent pas grand chose à part s’auto-produire) et jouer les pauvres victimes… sa bougera pas des masses.

  • webentertainer 15 avril 2009 à 13:21

    Pour avoir la possibilité de développer une offre légale plus intéressante pour le consommateur (profondeur et multiplication de l’offre, des supports, des formats et des tarifs), il est indispensable que les majors et autres producteurs défensifs accordent une marge de manoeuvre plus importante aux acteurs de la musique en ligne : http://www.webentertainer.fr/musique/10-raisons-pour-lesquelles-le-marche-de-la-musique-enregistree-est-en-plein-marasme.html

Flux RSS des commentaires de ce billet

Ajouter un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.

- Devenir membre



 

Commentaires récents

 
   
Fermer
Envoyez le par e-mail