Nous avons actuellement plus de 236 visiteurs connectés sur nos sites (dont 18 sur generationmp3.com - 209 sur le forum)

Écrit par
Greg

Musique : ventes en baisse, numérique en hausse et moral st…

Mardi 18 novembre 2008 à 09:30 | Dans la catégorie Musique en ligne

ventes_zik.jpg

Le SNEP a dévoilé jeudi 13 novembre les chiffres des 9 premiers mis de l’année 2008.

Ce qu’il faut retenir :

  • Une baisse de 18,6% pour un chiffre d’affaires de 329,2 millions d’euros
  • Une progression du numérique (14%) pour 58,6 millions d’euros.

Les fait marquants :

  • Les singles creusent leurs tombes, -44 % pour un marché de 8 millions d’euros
  • Le classique en grosse chute (-31%). Les coffrets types “intégrale”, c’est fini ?
  • La variété accusent une baisse de 18,3%.
  • Enfin, la part du francophone se stabilise à 64,1% pour 35,9% de variété internationale. Le marché garde sa spécificité francophone.

Le numérique en hausse oui, mais…

Il y a 5 ans, ces 52,8 millions d’euros auraient représenté environ 5% du marché. Le marché a perdu la moitié de sa valeur. La part du streaming et de l’abonnement est passée d’un million d’euro à 11,1 millions d’euro, soit 21% du chiffre numérique, dont 8,6 millions pour les abonnements. Un chiffre à prendre avec des pincettes, car ces 9 derniers mois ont été riches en deals avec minimum garantis. La grande inconnue demeure donc quant à l’efficacité de ce mode de consommation. Toutefois, les 2,5 millions du streaming sont à la fois encourageants et impressionnants. Effet Deezer ?

Le marronnier

Il a été question bien sûr de DRM et surtout des mesures techniques de protection. Leurs abandons sont pour bientôt. Sony music France s’engage même à les supprimer dès la mise en place de la loi HADOPI. Promis. Pourquoi pas avant ? L’absence de mesure technique de protection est incohérente sans riposte graduée. À vous de juger…

Routine dans la crise

La loi Hadopi a bien sûr eu sa part du lion dans cette conférence de presse. L’outil juridique “La loi HADOPI ne règle pas tout, elle fixe juste la base, les règles du jeu”, nous explique Hervé Rony, mais de gros espoirs repose sur cette loi. Enfin un cadre juridique cohérent, enfin une stabilisation pour le marché enfin (si ça marche) un recul du téléchargement illégal. “Ni banquiers, ni policiers”, les membres du SNEP attendent avec impatience le passage de la loi à l’Assemblée Nationale pour avoir enfin un cadre juridique.

Enfin, face à l’évolution de la filaire et la place de plus en plus importante prise par le spectacle vivant (production et diffusion de concert), le SNEP reste très prudent. La flambée des prix donne certes de bons chiffres, mais peut être fatale à certaines structures. Enfin, malgré la bonne santé du secteur, il est toujours aussi difficile pour un artiste de tourner comme il est toujours aussi difficile de produire un album.

Et vous, que pensez-vous de ces chiffres ?

via les Catalyseurs

9 commentaires

  • opiumdna 18 novembre 2008 à 10:07

    Les singles creusent leurs tombes plutôt non ?

  • alexdeluxe 18 novembre 2008 à 10:20

    une seule solution (mais qui ne fera pas progresser le volume total du marché) : baisser les prix de ces satanés disques ! payer plus de 13 ou 14 euro des disques qui font 40 minutes avec 10 chansons, ça fait mal au c… faut pas s’étonner non plus. les majors se sont trop gavées, et maintenant elles déchantent.

  • Freed 18 novembre 2008 à 10:33

    ce type de chiffre sont totalement biaisés et ne sont la que pour “culpabiliser” les telechargeurs (oui j’aime bien ce mot ..)

    en résumé, on prend un support mort : le CD et on regarde les ventes et on dit que ça baisse… super
    maintenant, faudrait ptete y ajouter le gain des pubs (tous les sites de streaming sont bourrés de pub), les droits indirects (bcp plus de droits indirect qu’avant) and co (sonnerie, …) pour voir si la filliale musique rapporte autant qu’avant
    c’est sur c’est plus les majors qui recuperent la totalité des gains mais plusieurs sociétés. J’suis pas sur que la perte est aussi élévé que ca.

    le CD comme on le connaissait est mort depuis 3/4 ans, quand est ce que les gens vont le comprendre ( enfin surtout les majors ..).

  • Roy Callaghan 18 novembre 2008 à 10:59

    Les chiffres de l’industrie musicale sont faux par defaut. Trop souvent les resultats sont manipules et perdent toute credibilite. De plus les benefices sur la musique dematerialisee sont beaucoup plus importants que sur les supports physiques.

    Enfin, mettons en place la loi Hadopi, ils verront bien que ca change rien.

  • Danxter 18 novembre 2008 à 11:31

    Deezer je suis content que ça existe : fini l’argument du genre “je n’achète pas avant d’avoir essayé”. Même si Deezer ne rapporte quasiment rien, l’idée est bonne (je me sers de Deezer parfois et c’est pratique).

     

    Par contre, dire que le CD est mort… Qu’est ce qui le remplace? Rien pour l’instant à part des fichiers téléchargés et mal encodés. Qu’on me vende des cartes mémoire avec du bon FLAC et ok. Moi je veux avoir une boîte et une pochette avec mon album.

  • Freed 18 novembre 2008 à 11:48

    @ danxter

    le problème est bien la. Le Cd est mort il y a quelques anneés mais l’industrie du disque n’a rien ammené pour le remplacé. les fichiers encodés ont donc remplacé le CD.

    quand je dis le CD c’est principalement la maniere d’utiliser le support. les majors ont tenter d’ajouter des bonus, souvent ridicule qui n’ammenait donc rien de plus.

    sans vouloir faire de la pub, avec mon groupe (Petit homme), on travaille sur un enregistrement qui sera different de ce qu’on trouve actuellement (dans le contenu). Malheureusement comme on est autoproduit, il sortira en septembre prochain.. Donc on a le temps de se faire piquer les idées d’ici la.

    et deezer rapporte et bcp plus qu’on croit.
    2 pubs + lien google . ca en fait des sioux..

  • BARNUM 18 novembre 2008 à 16:05

    @Danxter : Le choix est quand même beaucoup plus grand sur emule que sur Deezer :-)!  

    même si deezer reste un excellent site, français qui plus est!

  • Freed 18 novembre 2008 à 18:53

    oui mais deezer est legal et emule non (dans l’utilisation que 95% des personnes fond)

  • vivamusica 4 décembre 2008 à 18:39

    @ Freed
    “maintenant, faudrait ptete y ajouter le
    gain des pubs (tous les sites de streaming sont bourrés de pub), les
    droits indirects (bcp plus de droits indirect qu’avant) and co
    (sonnerie, …) pour voir si la filliale musique rapporte autant qu’avant

    ils y sont ces chiffres.
    La part du streaming et de l’abonnement est passée d’un million d’euro à 11,1 millions d’euro, soit 21% du chiffre numérique,”
    Deezer a peut être plein de pub sur sa homapage mais eDeezer a aussi énormément de frais et un grand coûts de fonctionnement. Si la pub rapportait tant d’argent que ça sur Internet, ça se serait non ?

Flux RSS des commentaires de ce billet

Ajouter un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.

- Devenir membre



 

Commentaires récents

 
   
Fermer
Envoyez le par e-mail