Nous avons actuellement plus de 188 visiteurs connectés sur nos sites (dont 15 sur generationmp3.com - 165 sur le forum)

Écrit par
Julien F.

CPFK confronté à des difficultés financières importantes

Samedi 19 juillet 2008 à 11:15 | Dans la catégorie Autres, Juridique, VoD

Délicate situation pour l’un des partenaires d’Archos, j’ai nommé CPFK, que l’on connait ici pour son offre Moovyplay, mais qui est aussi à la tête des enseignes Vidéo Futur, Cinebank, et Vidéo Pilote. Le groupe a annoncé hier être confronté «  à des difficultés financières importantes, qui l’ont conduit à introduire une procédure de redressement judiciaire ».

Pour CPFK, ses problèmes de trésorerie ont pour principale origine le piratage qui provoque actuellement la dégradation générale du marché (physique) de la vidéo. Mais pour le groupe les vidéoclubs subissent aussi une comparaison constante et dégradante de leurs services comparés à la VOD au travers d’importantes campagnes de communication, ceci ayant pour conséquence la perte de nombreux clients qui s’en remettent à ces nouvelles offres numériques.

Toutefois, grâce à la procédure de redressement judiciaire, le groupe CPFK va pouvoir poursuivre ses activités et compte bien en profiter pour rebondir. Ses ambitions sont d’ailleurs clairement affichées : « capitaliser et soutenir son réseau de points de vente pour passer ce virage difficile, continuer à satisfaire toujours plus de clients tant par une offre DVD de qualité que par le développement du Moovyplay en France, mais aussi à l’international dont il reçoit de nombreuses sollicitations ».



Le communiqué de presse :

« La dégradation générale du marché de la vidéo confronte le Groupe CPFK ( Vidéo Futur, Cinebank, Vidéo Pilote ) à des difficultés financières importantes en cette fin de trimestre qui l’ont conduit à introduire une procédure de redressement judiciaire lui permettant la poursuite de ses activités.

Le Groupe CPFK, leader de la location vidéo en France qui opère ou intervient auprès de 2000 points de vente sous enseignes Vidéo Futur, Cinebank et Vidéo Pilote, n’a pas échappé au fléau dupiratage et accuse aujourd’hui le coup. Il est confronté à une baisse significative de son chiffre d’affaire le mettant face à des difficultés financières importantes, pour la première fois depuis plus de 20 ans. Cependant, fort de son réseau plébiscité par ses clients et de son nouveau concept Moovyplay, à l’ambition mondiale, le Groupe, porteur de projets de développement prometteurs reste confiant.

Malgré un réseau étendu, une offre large et bon marché, et leurs qualités d’accueil et de conseil, les vidéoclubs du réseau CPFK n’ont pas été épargnés par le piratage, dont la France détient le triste record. Les plus jeunes privilégient en toute bonne conscience une offre illégale gratuite, en l’absence de sanctions effectives et dissuasives. Les vidéoclubs subissent par ailleurs une comparaison constante et dégradante de leurs services comparés à la VOD, au travers de campagnes de communication aux budgets colossaux, qui prennent appui sur la ridiculisation de leurs clients.

Cette baisse de fréquentation en vidéoclubs s’est naturellement répercutée très fortement sur leurs achats auprès du Groupe CPFK. Celui-ci rencontre donc des difficultés de trésorerie et vient d’introduire une procédure de redressement judiciaire auprès du Tribunal de Commerce.

Cependant, le Groupe poursuit des discussions avec de nouveaux partenaires capitalistiques(industriels ou financiers). Les perspectives offertes sont nombreuses et de nature à permettre au Groupe d’accompagner son développement en France et à l’international, en s’appuyant sur ses réseaux et sur le procédé Moovyplay. Le Groupe reste donc armé pour affronter l’avenir et redresserla situation. Cette procédure va permettre au Groupe la poursuite de ses activités auprès de ses réseaux. Il entend en effet continuer à assumer son rôle de franchiseur en encadrant l’ensemble de ses franchisés et licenciés de marque des enseignes VIDEO FUTUR, CINEBANK et VIDEO PILOTE qu’il continuera d’accompagner dans leurs choix, achats etmises en avant de films locatifs. Le modèle économique de la VOD étant pour le moment peuconcluant, la location reste l’offre la plus large et la plus accessible pour tous.

Les ambitions du Groupe sont donc clairement affichées : Capitaliser et soutenir son réseau de points de vente pour passer ce virage difficile, continuer à satisfaire toujours plus de clients tant par une offre DVD de qualité que par le développement du Moovyplay en France, mais aussi à l’international dont il reçoit de nombreuses sollicitations. »

6 commentaires

  • muhyidin 20 juillet 2008 à 8:52

    C’est un peu facile aussi. Quid des erreurs de startégie, du manque de communication… ah bah non on coule c’est la faute aux pirates.

  • Cedric 20 juillet 2008 à 16:02

    C’est bizarre mais ça m’aurait beaucoup étonné de lire “CPFK fait un carton avec son MoovyPlay” ^^

  • Thocan 20 juillet 2008 à 18:45

    Comme le Moovyplay commence tout juste à être réellement déployé, ça ne risquait pas en effet de se produire… Maintenant, si ça te réjouit de voir des types mettre la clef sous la porte…

  • trane 20 juillet 2008 à 23:30

    >>Maintenant, si ça te réjouit de voir des types mettre la clef sous la porte…

    remarque tres juste !

    les loueurs sont quand meme tout sauf des arnaqueurs  quand ,avec un abonnement, une location peut ne couter que le prix d’un litre d’essence

    et que le meme film sera parfois/souvent  ‘rippé’ dans la foulée ….

    que des FAI , comme Free, organisent sciemment la circulation/l’échange rapide et facile de tres gros fichiers !! quel but poursuit Free ici ? cqfd ?

  • Cedric 4 août 2008 à 9:54

    Vous vous enflammez tout seul là ^^
    Je ne sais pas à qui vous vous adressez mais, perso, bien sûr que je ne me réjouis pas du malheur des autres.
    Toutefois, vu l’accueil mitigé de leur offre à la sortie, ça aurait vraiment tenu du miracle que leur concept marche!

  • coolredak 14 août 2008 à 20:49

    http://www.societe.com/societe/moovyplay-500077813.html
    Décision de justice

    Depuis le
    06-08-2008 Liquidation judiciaire

Flux RSS des commentaires de ce billet

Ajouter un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.

- Devenir membre

Un trackback



 

Commentaires récents

 
   
Fermer
Envoyez le par e-mail