Nous avons actuellement plus de 289 visiteurs connectés sur nos sites (dont 16 sur generationmp3.com - 266 sur le forum)

Écrit par
Greg

[Débat] Nicolas Sarkozy valide les propositions de la missi…

Samedi 24 novembre 2007 à 13:32 | Dans la catégorie P2P
La fameuse “mission Olivennes” (lutte contre le téléchargement illégal), dont nous vous présentions quelques extraits cette semaine, a été remise et entérinée vendredi 23 novembre par le président de la République. Nicolas Sarkozy a affirmé, lors de son discours, son soutien aux propositions issues de cette mission et défendu la nécessité de mettre en place un dispositif de riposte graduée prévoyant la suspension de l’accès à Internet de l’abonné en cas de téléchargements illégaux répétés !
A l’issu de cette présentation, 40 partenaires ont signés cet accord (pdf inside) sur la lutte contre le piratage et par le plus grand des hasards, il n’y a aucun représentant des consommateurs ni même aucune association d’internautes. À noter que Google et Dailymotion ont refusé de signer à la dernière minute.
Le futur s’annonce compliqué pour les internautes français… Bienvenue en Chine !
Qu’en pensez-vous ?



Découvrez, dans la suite du billet, l’intégralité du discours du Président de la République retranscrit par nos confrères de ratiatum, ainsi que les premières réactions receuillies dans un dossier très complet de pcinpact

Mesdames, Messieurs,

La protection du droit d’auteur, la préservation de la création, la reconnaissance du droit de chaque artiste, de chaque interprète, de chaque producteur de voir son travail normalement rémunéré, c’était un engagement important de ma campagne présidentielle.

Depuis trois ans, j’ai répondu présent chaque fois qu’il a fallu faire prévaloir le droit légitime des auteurs et de ceux qui contribuent à leur expression, sur l’illusion et même sur le mensonge de la gratuité.

Musique, cinéma, édition, presse, arts graphiques et visuels… tout est aujourd’hui disponible et accessible partout, sur la toile de l’internet, chez soi, au bureau, en voyage. C’est bien sûr une richesse, une chance pour la diffusion de la culture. Pour autant, jamais nous n’avons été aussi proches d’un « trou noir », capable d’engloutir et d’assécher cette richesse et ce foisonnement créatif.

Le clonage et la dissémination de fichiers à l’infini ont entraîné depuis cinq ans la ruine progressive de l’économie musicale, en déconnectant les œuvres de leur coût de fabrication, et en donnant cette impression fausse que tout se vaut, que tout est gratuit.

Avec le développement du très haut débit, le cinéma risque de subir le même sort que la musique : d’ores et déjà, près de la moitié des films sortis en salles en France sont disponibles en version pirate sur les réseaux « peer to peer », et le marché de la vidéo a commencé à décroître avant même d’atteindre sa maturité. Le livre pourrait à son tour être brutalement menacé avec l’arrivée du livre électronique.

C’est à une véritable destruction de la culture que nous risquons d’assister. C’est également à une négation du travail, cette valeur capitale qui au cœur des problèmes de la France d’aujourd’hui et au cœur des solutions.

Aujourd’hui, un accord est signé, et je veux saluer ce moment décisif pour l’avènement d’un internet civilisé. Internet, c’est une « nouvelle frontière », un territoire à conquérir. Mais Internet ne doit pas être un « Far Ouest » high-tech, une zone de non droit où des « hors-la-loi » peuvent piller sans réserve les créations, voire pire, en faire commerce sur le dos des artistes. D’un côté, des réseaux flambant neuf, des équipements ultra-perfectionnés, et de l’autre des comportements moyenâgeux, où, sous prétexte que c’est du numérique, chacun pourrait librement pratiquer le vol à l’étalage.

On dit parfois que quand personne ne respecte la loi, c’est qu’il faut changer la loi. Sauf que si tout le monde tue son prochain, on ne va pas pour autant légaliser l’assassinat.

Si tout le monde vole la musique et le cinéma, on ne va pas légaliser le vol. Et en même temps, nous savons tous qu’on ne va pas non plus mettre tous les jeunes en prison.

Il nous fallait chercher des moyens intelligents et astucieux pour en appeler à la conscience du citoyen, lui donner la possibilité de rentrer dans le droit chemin. Il fallait aussi essayer de comprendre pourquoi le citoyen ordinaire, habituellement respectueux de la loi, préférait s’approvisionner dans des entrepôts clandestins plutôt que de faire ses achats dans un supermarché en ligne : n’était-ce pas aussi un problème d’attractivité de l’offre légale ?

Il y a deux mois et demi, Madame la Ministre, vous avez demandé à Denis Olivennes de conduire une mission permettant de déboucher rapidement sur des solutions opérationnelles visant à lutter fermement contre le piratage tout en tenant compte des potentialités d’Internet et de la demande des consommateurs.

Vous y êtes parvenus. Je veux vous en féliciter, vous, chère Christine, vous Denis, qui avez été l’artisan de cet accord, et vous tous qui êtes là aujourd’hui, acteurs du cinéma, de la musique, de l’audiovisuel, de l’Internet. Sans votre engagement, rien n’aurait été possible.

Le contenu de cet accord est solide et équilibré. Il comporte des stipulations nouvelles et fortes.

D’un côté, il prévoit l’envoi de mails d’avertissements aux internautes qui font un mauvais usage de leur abonnement, des avertissements gradués en cas de récidive, voire la possibilité de suspendre temporairement l’accès à internet. Pour arriver à mettre en place cette solution de bon sens, cette pédagogie, il vous a fallu, je le sais, soulever des montagnes, tellement les inerties sont grandes dans notre pays dès qu’il s’agit d’être innovant et de proposer une solution qui ne tombe pas tout droit dans le pli des habitudes de la pensée.

Cette démarche pédagogique sera bien sûr réservée aux pirates de « bonne foi », pour reprendre une expression propre à la politique fiscale. Les « pirates professionnels », ceux qui font sciemment du trafic et du commerce illicite de DVD et de fichiers contrefaits, resteront soumis au droit commun de la contrefaçon, et traités au sein de juridictions spécialisées.

De plus, les fournisseurs d’accès s’engagent, et c’est important, à mettre en œuvre des dispositifs de filtrage, tels que ceux développés par l’Institut national de l’audiovisuel. Le filtrage consiste à retirer automatiquement les fichiers « pirates » des réseaux ou des plateformes d’hébergement au fur et à mesure de leur apparition.

D’un autre côté, cet effort des fournisseurs d’accès s’accompagnera d’un effort tout aussi important des ayants droit. Les professionnels de la musique, du cinéma et de l’audiovisuel s’engagent à mettre plus complètement et plus rapidement leurs œuvres en ligne, et à supprimer tous les verrous techniques qui empêchent de copier et de transporter la musique.

Ce sont deux améliorations majeures qui profiteront pleinement aux consommateurs.

Fini, les musiques achetées sur une plateforme A et qu’on n’arrive pas à lire sur un lecteur B ou sur son téléphone portable, alors qu’on pouvait le faire sans problème pour un fichier piraté.

Fini, les sept mois et demi d’attente entre le film qui sort en salle et son apparition en vidéo à la demande. Avec cet accord, six mois sépareront le film sur grand écran et son passage en vidéo sur petit écran… C’est encore beaucoup, quand on sait qu’un film reste en moyenne trois semaines sur un écran de cinéma, avant de laisser la place au suivant ! Mais c’est déjà mieux. Et des discussions professionnelles s’engageront sous l’égide du Centre national de la cinématographie dans les meilleurs délais, pour adapter l’ensemble de la chronologie des médias aux enjeux du numérique, comme le recommande le rapport de Denis Olivennes.

Je sais que les exploitants de cinéma sont attentifs et soucieux de ces discussions. Aussi, je souhaite être clair. Le cinéma, je ne dirai jamais autre chose, c’est avant tout une rencontre dans une salle obscure, sur un grand écran, entre un public et une œuvre. C’est dans la salle que nous avons éprouvé nos plus grandes émotions de cinéma. Et les exploitants ne ménagent pas leurs efforts pour atteindre la perfection : après le son multicanal, la projection numérique va envahir les salles dès l’année prochaine, sans même parler du cinéma en relief, qui sera la prochaine révolution. Le cinéma en salle, c’est donc le passé, le présent, mais c’est aussi l’avenir.

Dans le même temps, la carrière des films en salle s’est fortement raccourcie, le « home cinéma » est devenu une réalité, et il faut tenir compte des nouvelles habitudes de consommation. Ce serait absurde que le spectateur français soit obligé de regarder des films américains, simplement parce que les films français seraient bloqués par des délais ou des exclusivités trop contraignantes ! Je sais pouvoir compter sur le bon sens pour que soient trouvées rapidement les clés d’une chronologie des médias adaptée au XXIè siècle.

Chère Christine Albanel, Cher Denis Olivennes, grâce à votre ténacité, votre patience, grâce à la bonne collaboration établie avec Christine Lagarde et Rachida Dati, et grâce à vous tous ici présents, vous avez permis la conclusion d’un accord qui marque le début d’une « nouvelle alliance » entre professionnels des industries culturelles et professionnels des réseaux.

Partout, aux Etats-Unis, au Royaume-Uni et ailleurs, les professionnels et les gouvernements essaient depuis des années, non sans mal, de trouver le « graal » permettant de résoudre le problème de la piraterie. Nous sommes les premiers, en France, à réussir aujourd’hui à constituer une grande alliance nationale autour de propositions précises et opérationnelles.

Grâce à vous et à cet accord, la France va retrouver une position de pays « leader » dans la campagne de « civilisation » des nouveaux réseaux. La musique, le cinéma, mais aussi la presse et l’édition, vont pouvoir être mieux protégés.

La mise en œuvre de cet accord, épuise-t-elle le sujet de la création et de l’avenir de nos industries culturelles ? Non, bien sûr.

Nous devons veiller à réformer un système de régulation et de financement de l’audiovisuel dont les fondements reposent sur l’univers de la télévision hertzienne, et mieux prendre en compte les nouveaux réseaux. La nouvelle directive européenne sur les médias audiovisuels, qui vient d’être adoptée à Bruxelles, nous en offre le cadre et la possibilité. Il faut y travailler avec pragmatisme, de manière globale, en se donnant le temps de la réflexion. La transposition de notre régulation audiovisuelle est une entreprise progressive, tout comme l’obtention du taux de TVA réduit sur l’ensemble des biens culturels.

Il y a également des mesures d’urgence à prendre, pour permettre à l’industrie musicale de survivre et lui donner le temps de s’adapter au nouveau modèle qui se dessine. Un crédit d’impôt applicable aux productions phonographiques a été voté l’an dernier, mais sa mise en œuvre est limitée par des critères trop contraignants. Je souhaite donc que le régime de ce crédit d’impôt soit amélioré, et notifié à la Commission européenne dans les plus brefs délais pour pouvoir être applicable aux investissements consentis en 2007. De même, je souhaite que s’accélèrent les discussions engagées entre l’institut de financement du cinéma et des industries culturelles (IFCIC), et la Caisse des Dépôts et Consignations, pour permettre, dès le début de l’année prochaine, de tripler le volume du fonds d’avances remboursables consenties aux entreprises musicales.

De la même façon, je souhaite que le crédit d’impôt en faveur du jeu vidéo en cours d’examen à Bruxelles depuis près d’un an, puisse entrer rapidement en vigueur, pour freiner la fuite de nos talents et de nos entreprises à l’étranger et faire en sorte que la France – et donc l’Europe – retrouve sa compétitivité face aux studios nord-américains et asiatiques. Le jeu vidéo peut devenir un art du XXIè siècle s’il parvient à échapper aux dérives qui menacent un certain cinéma international, prompt à séduire et à divertir, appelant aux pulsions les plus primitives, mais impuissant à épanouir et fournir du sens. Avec leurs bataillons de scénaristes, graphistes et autres compositeurs, les entreprises du jeu vidéo constituent déjà une économie prospère. Il serait inexplicable de ne pas l’encourager.

Enfin, je suis attentif au souhait exprimé en faveur d’une révision du crédit d’impôt aux productions cinématographiques, pour l’étendre aux sociétés étrangères désireuses de réaliser d’importantes productions en France. Cette mesure doit être expertisée, sachant que la priorité est la préservation et la consolidation du régime des SOFICA.

Mesdames et Messieurs,

En signant cet accord historique, vous avez, vous les acteurs de la culture, et vous les opérateurs de l’internet, pris une responsabilité, et même un risque. Mais vous saviez que le risque le plus grand était de ne rien faire. C’était le risque de se laisser mourir. Les uns parce qu’ils ne pourraient plus rien produire. Les autres, parce qu’ils n’auraient plus rien à diffuser.

L’art est la chose fragile la plus fragile et la plus nécessaire. Nous avons réussi, grâce à la persévérance de nos aînés, à faire en sorte que nos villes, nos campagnes, abritent des monuments, des théâtres, des salles de concert, des écoles et des conservatoires. Il n’y a pas de raison qu’il en soit différemment sur les nouveaux réseaux. Il faut qu’Internet soit une fenêtre civilisée ouverte sur toutes les cultures du monde. Je suis heureux que votre accord soit une étape décisive en ce sens.

Réactions…

l’IFPI se félicite de cet accord qui va permettre de lutter contre le piratage de masse de la musique sur internet. « C’est l’initiative individuelle la plus importante pour assurer la victoire contre le piratage en ligne que nous ayons vu depuis longtemps (…) les gagnants seront la musique française, les salariés français, et les fans français de musique. »

L’Adami « constate et regrette que les organisations représentant les consommateurs et le public n’aient pas fait partie des négociateurs de cet accord, alors que l’efficacité des dispositifs destinés à lutter contre la gratuité dépend aussi du consentement du public et donc de son adhésion aux objectifs poursuivis. L’Adami déplore par conséquent que les mesures destinées à développer l’offre légale de vente de chansons et de films sur internet, n’aient pas intégré ses propositions en faveur d’un rééquilibrage des revenus au sein de la filière. »

L’April : « Nicolas Sarkozy confirme à travers son discours son incompétence, et celle de son entourage, sur des sujets aux enjeux sociétaux et économiques fondamentaux. Il parle de comportements moyenâgeux, de vol, mais c’est son discours qui est d’une autre ère et montre qu’il n’a pas compris les différences fondamentales entre biens matériels et créations immatérielles. »

Le SNEP et la SCPP : « Cet accord constitue pour les producteurs un compromis satisfaisant puisqu’il prévoit des engagements concrets de la part de chacune des parties signataires. Le SNEP et la SCPP approuvent la mise en place par les pouvoirs publics d’une autorité administrative indépendante qui aura la capacité de prendre des mesures contre la violation des droits de propriété intellectuelle au travers d’un système d’avertissements permettant la suspension voire la résiliation des abonnements à Internet qui seraient utilisés pour des pratiques illicites. » Les deux groupements se félicitent au surplus des expérimentations en matière de filtrage.

La SPPF : « Cet accord, conclu sous l’égide du Président de la République, contient des mesures aptes à rendre dissuasif le téléchargement illégal d’œuvres protégées. Il introduit ainsi le système de la riposte graduée pour lequel la SPPF avait marqué sa préférence, compte tenu de l’intérêt de combiner prévention et répression. La SPPF approuve également l’approche réaliste, équilibrée, et pragmatique qui a inspiré la Mission Olivennes (…) Il est donc impératif que le calendrier des dispositions légales et réglementaires soit respecté. Il en va de la crédibilité de ces mesures face au sentiment d’impunité qui continue de prévaloir chez une majorité d’internautes qui se livrent à des actes de téléchargement illégal, alors même que les offres légales ne cessent de se développer et de s’enrichir. »

La Ligue Odébi (Jean-Guy Vincent, délégué) « Les mesures décidées, pratiquement inchangées par rapport au texte qui circulait sur internet, sont difficilement acceptables dans une démocratie: une fois de plus, le ministère de la Culture a réussi à faire passer les intérêts économiques des industries culturelles au-dessus des droits des internautes. S’agissant de l’autorité chargée de la riposte graduée, le fait qu’il ait été décidé au dernier moment de la placer sous le contrôle du juge n’atténue en pratique pas la dureté du texte initial. Comment un juge pourrait-il raisonnablement intervenir sur chaque cas au vu du nombre de personnes à défendre?

La constitution d’un fichier national des désabonnés constitue elle la création d’un véritable casier judiciaire numérique: c’est inacceptable. Par ailleurs, le désabonnement d’un internaute revient à une privation de droits civiques numériques, soit une sanction totalement disproportionnée, et ce d’autant plus qu’elle ne serait pas demandée par un juge.

Quant aux mesures de filtrages, les quelques changements rédactionnels ne changeront rien: il s’agit d’expérimenter le filtrage à grande échelle, puis de le déployer. Les conditions technicoéconomiques au déploiement rajoutées au dernier moment sans doute sous la pression des FAI sont symptomatiques: les libertés fondamentales sont une fois de plus soumises à la technique et à l’argent.

La présentation des différentes technologies de filtrage envisagées dans le rapport Olivennes fait froid dans le dos: en ouvrant la boîte de Pandore du filtrage, la France vient d’envoyer un signal clair aux dictatures qui s’adonnent à la censure de l’internet, autant dire un blanc seing : pourquoi ces pays-là se gêneraient-ils pour filtrer si même le pays des droits de l’homme le fait?
»

L’UFC Que Choisir : « l’UFC-Que Choisir dénonce le tour de vis répressif et le manque de lucidité du ministère de la Culture qui, au prétexte de défendre la Culture et sa diversité, se fait systématiquement l’avocat infatigable d’une industrie trop concentrée et peu innovante. L’UFC-Que choisir demande au Président de la République d’inverser l’ordre des priorités et de faire de l’amélioration de la qualité de l’offre en ligne un préalable à toute réforme à visée répressive ».

Le Parti Pirate Français : « Le PPF considère les mesures prises par la coalition sarkozy-ump-fnac-majors comme une déclaration de guerre. Nous appelons les internautes à combattre le filtrage, le fichage et la répression aveugles par tous les moyens, y compris économiques, et en particulier lors des achats de fêtes de fin d’année. Olivennes s’est positionné comme un ennemi des libertés des internautes : ils ne l’oublieront jamais. Si Sarkozy croit pouvoir contrôler le web comme il contrôle les médias, il se trompe: en venant nous agresser sur notre terrain, il déclenche une guerre de tranchées dont il n’est pas prêt de se sortir. A bon entendeur… ».

Image de Wikimedia Commons. Via Clubic, Ratiatum et PCinpact

54 commentaires

  • TheKind 24 novembre 2007 à 13:37

    Cet "accord" ne va avoir qu'une seule conséquence: le développement des réseaux P2P cryptés.
    Mais en aucun cas les ventes de disques remontront, il comprend rien à internet le Sarko.

    Bienvenue en Chine…

  • Dj_Pingouin 24 novembre 2007 à 13:43

    il faut arrêter la drogue dès fois …

  • Hurahara 24 novembre 2007 à 13:56

    Tout le monde parle de justice automatisée donc pas une justice,je ne suis pas d'acc,En téléchargeant un titre X sur Emule c'est pas légal ./ Ensuite je ne vois pas l'avantage de télécharger un titre si on a l'original faut arrêter le mytho!
    Je suis pour les mails des FAI qui détectent les mauvais usages etc,pour les sanctions ensuite SI récidives…
    Mais je suis contre les éditeurs qui s'en mettent plein les poches!!! (Vu le prix de fabrication d'un CD aujourd'hui mêmes en comptant les frais de marketing).
    Dans la balance il faut ajouter cette question: Comment inciter les gens a acheter un CD à 20 Euros sachant que l'artiste lui ne touche que 30cts et qu'on peut facilement le trouver gratos sur le net?

  • muhyidin 24 novembre 2007 à 14:05

    pathetique

    De toute facon les cd enrichissent plus les maisons de disque que les artistes qui gagnent souvent de l'argent sur leurs spectacles et les ventes annexes

  • pg-Rennes 24 novembre 2007 à 14:06

    Perso j'ai un tas d'album à acheter, je fais comment? J'attend qu'il baisse à 7?.

    Mais bon on aime ne pas attendre 2ans….

    Si je me fais prendre j'ai tord et je comprendrais, je serai déjà bien heureux de ne pas avoir d'amende.

    Se serai bien que le prix de la musique baisse car perso je préfère récompenser les artistes que j'aime.

  • BaKouneT 24 novembre 2007 à 14:09

    Hurama:

    J'ai déjà téléchargé des CD que j'avais acheté: envie d'écouter ce CD alors que je ne suis pas chez moi (en vacance chez mes parents par exemple), que je l'ai rayé et qu'il ne fonctionne plus (ca arrive aussi).
    Nous sommes d'accord que ce n'est qu'une utilisation anecdotique du p2p mais bon elle existe.

    Au sujet des éditeurs comment peux-tu dire ça?
    Il est normal que 95% de la somme leur soit reverser, sinon comment nous permetteraient-ils d'avoir chez nous, une souvenir éternel de merveilleux artistes comme la Star Académie, ou, à plus forte raison, du single "Up&Down" de Loft Story complètement boycotté par ces horribles pirates du p2p.

  • Rismo 24 novembre 2007 à 14:17

    un truc :
    un artiste, sur un CD à 15? il reçoit 0.5?.
    Le reste c'est universal, l'état, et le vendeur, ça va 14.5? a partager… -_-' Quand on changera ça déja..

  • WOU-DZS 24 novembre 2007 à 14:29

    Encore un sujet pourri : c'est toujours dur de savoir où se placer. Le 'piratage' par téléchargement est tellement facile qu'il est rentré dans les moeurs comme quelque chose de 'presque normal' pour la génération internet.

    D'un coté, si on était dans le cas d'artistes qui se voient télécharger du contenu sans retribution, c'est pas très loyal.
    D'un autre coté, si le téléchargement n'était pas aussi développé, est ce que les gens acheteraient plus de CD (par exemple), c'est pas sûr. Car la moitié de la production audio n'est pas potable (encore dans mon exemple).

    Alors que faire : taxer une parti du forfait internet pour cette 'cause' (les FAI veulent pas), interdire les logiciels particuliers (impossible), filtrer les échanges internets (comment faire pour faire la différence entre bon ou mauvais) …

    Tout ça est encore un dialogue de sourds (comme les récentes grèves) où personne ne veut laisser le moindre compromis : les internautes veulent pouvoir télécharger ce qu'ils veulent, les FAI veulent toujours autant de fric, les majors (j'ai pas dit les artistes) veulent avoir le contrôle de tout et se faire encore plus d'argent.

    Alors comment on fait ? Eh bien on choisi la solution radicale où la notion de 'vol' n'est plus tolérée. Et donc cela revient à choisir la solution 'contre' les internautes, et donc de les faire passer pour les gens sur lesquels on s'acharne.

    C'est un peu comme voir la femme de 50 ans passée chez Ruquier (France 2) pour son histoire de téléchargement de musique (plusieurs centaines de morceaux), où elle venait se plaindre que s'était dégueulasse …

  • Hurahara 24 novembre 2007 à 14:44

    BaKouneT: relis mon post,je suis contre le téléchargement mais aussi contre les éditeurs…
    Pour tes histoires de téléchargements en vacance etx :-/ m'enfin,si pour toi 0.0001% c'est déjà anecdotique je veux bien mais a un moment il faut trancher.Il faudra que tu ripp des CD avant de partir en vacances tout comme ne pas oublier ton maillot de bain pi stout :-O

  • WOU-DZS 24 novembre 2007 à 14:46

    Pour revenir sur mes propos, je ne me fais pas l'avocat du diable. En revenant sur l'action de télécharger illégallement en elle même, ce n'est pas quelque chose de très tolérable (si on oublie le contenu).
    Pour parler du contenu, je ne connais pas la retribution des artistes ou des créateurs, mais les exploitants (majors et autres) ne sont pas à plaindre. Les pourcentages sont largement en leur faveur.
    Je ne sais pas si les pourcentages étaient inversés (plus pour l'artiste), les artistes se plaindraient comme ça à l'état (et mettre en place des actions). C'est fou que l'on parle plus des associations de producteurs que d'association d'artistes …
    En tous cas, le fait que les artistes et les créateurs sont largement utilisés par les producteurs est mis en lumière par la grève aux Etats Unis (assez rare pour être soulignée) des scénaristes. Cela montre bien que le malaise est autre part …

  • BARNUM 24 novembre 2007 à 16:25

    Reste à voir ce qu'il va rester dans une loi…
    En ce qui me concerne, je n'irai plus à la fnac et je voterai Bayrou à la prochaine élection.
    Et si mon député vote pour ce texte nazi, je lui pète ses rotules!!

  • pygoo 24 novembre 2007 à 17:14

    il me déçoit le sarko
    il nous em… enquiquine
    pourquoi ils ne sortent pas cette licence globale???
    tout le monde serait content!!
    nan parcequ'ils peuvent faire ce qu'ils veulent le téléchargement ne s'arrètera jamais

  • Benouwa 24 novembre 2007 à 17:43

    Qu'on est bien en Belgique …. bigyellow.gif

  • angelfire 24 novembre 2007 à 18:01

    Longue vie au PPF !
    - il existe une taxe sur la copié privée je crois, qu'en fait on ?
    - combien d'artistes seraient totalement inconnus si on ne pouvait pas telecharger et s'echanger de la musique ?!
    - la duplication d'une oeuvre a X exemplaires pour la revendre a un pris Y est il un procédé très honorable pour un artiste ?

  • angelfire 24 novembre 2007 à 18:14

    ah du temps des cassetes vhs et des k7 audio, tt le monde s'en contrefoutai
    et pourtant en ce temps là, on trouvait pas de cocaine ds les cours de colleges…
    ah forcemment ca sert pas les interets des gros bonnets que de s'occuper du social …
    à savoir que si on induit une pression d'un coté, faudra se detendre d'autant plus de l'autre…
    ah les vilains mp3, ils doivent sans doute profiter à de grandes organisations crimineles, à des cartels colombiens, à la mafia russe pour qu'on s'y interesse d'aussi près !!

  • antissocial 24 novembre 2007 à 18:50

    C' est petit, c' est méchant, çà pollue la TV : arriva ce qui devait arriver, çà finit par nous polluer internet, et un peu plus, peut-être… Un peu trop casse bonbons pour être honnête. La démagogie étant ce qui se fait de mieux en politique en France, on ne retiendra que le célèbre "un pour tous, tous pourris", de rigueur, une fois de plus… Mais pas de trop, vu que rien ne se passe du côté des français qui sont, en politique, passibles au possible pour la plupart (et moi qui regrette mon adhérance à un certain parti de gauche, "le quel?", celà ne sera pas dévoilé, mais disons ce qu' il en est : il est actuellement pitoyable et lamentable…). Fort de constater que la classe politique française nous prend vraiment pour des cons… J' en ai un peu rajouté, mais les CRS qui tapent, et pour rien de surcroit, çà aide à faire sortir certaines choses. Notons que j' assure l' intégralité des dires de ce post, et que je profite de ce qu' on appelle la liberté d' expression, si elle est encore de rigueur sur le net (combien de temps encore?).

    En résumé je vais devoir crypter le réseau WiFi de la maison parce que mon andouille de voisin pompe dessus, mais les parents ne voulant pas le coder, çà n' aide pas.

  • Hitman1001 24 novembre 2007 à 19:51

    Qu'on est bien au Québec!

  • Hurahara 24 novembre 2007 à 21:35

    antissocial: lol tu t'y crois toi! Le truc c'est que télécharger un média sous copyright est illégal ./ C'est ni de droite ni de gauche. Il te reste a te construire une cabane en plein forêt et arrêter de critiquer une société dans la quelle tu es et tu "profites" :-O
    Mr serait musicos je suis sur qu'il ne dirait pas ca,même en ne touchant pas grand chose sur les disques!

  • DarkDestiny 25 novembre 2007 à 0:21

    CITATION
    antissocial: lol tu t'y crois toi! Le truc c'est que télécharger un média sous copyright est illégal ./ C'est ni de droite ni de gauche. Il te reste a te construire une cabane en plein forêt et arrêter de critiquer une société dans la quelle tu es et tu "profites" :-O
    Mr serait musicos je suis sur qu'il ne dirait pas ca,même en ne touchant pas grand chose sur les disques!

    Faut arrêter la fumette (ça aussi c'est illégal), dans le 6minutes, on a parlé de cette mission olivennes et oh miracle on y a vu plein d'artistes connu et reconnu, mais pourquoi cela pourquoi ceux qui en plein les poches…
    Il n'y avait pas de petits "artistes" désolé, croire que l epiratage nuit à la musique quand on voit des "artistes" comme Kamini ou Koxis (que l'on aime ou pas la n'est pas le débat) qui sont issu du Web qui n'auriat était connu sans cela.
    Faute aussi à la publicité et la Star'ac désolé mais à part les belle merdes musicales finalement on ne voit rien à la télé tout comme à la radio tel Fun, NRJ qui nosu repéte 15 "tubes" toute la jorunée, ces mêmes tubes sont les musiques les plus vendus le plus souvent…Ce n'est pas le piratage qui nuit aux ventes de musiques.

    Le plus gros problème ce situe dasn cette commission qui se chargera, une commission de quoi ??De Major quel connerie…..
    Mais que fais la CNIL suit l'on surveille tes ports internet et autres c'est Big Brother où est la vie privée.
    Sérieux ya pas de mesure plsu importante que ça…
    Je sais pas mais suffit de regarder el corus de l'euros bien plsu puissant et bien pourtant aucune répercussions n'est faite sur les produits venant des USA ou d'ailleurs, jeeux videos, musiques, informatique, nouvelels technologies…Les prix stagnent ou augmente même alors que l'Euro est fort……..

    De toute façon Vive SFR et les illimythics, musiques illimités (même s'il y a des DRM) et oui je me demande coment aujourd'hui ils vont contrôler ce qui est légal et ce qui ne l'ais pas.
    Problème aussi de la présemption d'innocence, si l'on t'envoie un mail pour te dire que tu pirate et que ce n'est pas le cas que faire ??

    Et pusi bon la musique on peut en vivre sans se faire un max d'argent non….
    C'est marrant c'est qu'avec la musique qu'on a se genre de merde…..faut porter plainte contre Apple et co proposant de grosse capa, ainsi que DVico proposant des disque dur multimédia.
    Après on viendra gueuler que les lecteurs Divx, et les disque dur multimédia se vendent plus, pareil pour les médias vierges, les clés usb etc……En gros totu se qui est taxé pour la "copie privé", logique t'achète quelque chose ta pas le droit de t'en servir comme tu veux il faut que tu te retape des taxes pour tant servir ailleurs.

    Vraiment marrant Hurahara

  • sas-seb 25 novembre 2007 à 0:26

    Ce que j'en pense…

    Nicolas Sarkozy, bien qu'il est pris grand soin à ne pas s'afficher au grand jour lors de cette annonce (comme pour les greves), même si les journaux eux ne l'ont pas râté. Et voilà déjà la descente aux enfers qui commencent pour lui, et sa place de Président de la République déjà en jeu.

    Président de la République alors que cette mesure n'est pas digne d'une démocratie ! Supprimer un accès internet, c'est supprimer la liberté de s'informer, de s'exprimer.

    Le gouvernement n'a pas l'air de saisir que les français sont devenus plus pauvres qu'avant, et qu'ils ne peuvent plus se permettre de dépenser 20 euros pour un CD. Ils ont d'autres priorités. Moi même c'est mon cas, j'achète bcp moins que ces derniers mois, et aucun depuis déjà un mois. Mais je ne pirate pas, par respect pour les auteurs mais aussi pour la qualité des enregistrements (rien ne vaut un bon CD du commerce). Je préfère acheter des CD d'occasion vu leur prix faible.

    Nicolas Sarkozy vient de se rendre impopulaire ; il y a de grandes chances pour que les français ne lui pardonneront plus ses prochaines bourdes, quelqu'elles soient ; car ils n'auront plus la sagesse d'encaisser d'autres réformes 'mauvaises'.

  • psy-4 25 novembre 2007 à 1:05

    CITATION(sas-seb @ 25/11/07 - 00:26) [snapback]510514[/snapback]

    Nicolas Sarkozy vient de se rendre impopulaire ; il y a de grandes chances pour que les français ne lui pardonneront plus ses prochaines bourdes, quelqu'elles soient ; car ils n'auront plus la sagesse d'encaisser d'autres réformes 'mauvaises'.


    C'est mignon tout plein ce que tu dis, malheureusement ce n'est pas prendre en compte la nature humaine. Il n'y a qu'à voir en Russie, régime répressif au possible, et pourtant l'opposition au régime de Poutine n'a aucune chance pour les législatives qui arrivent.
    Pourquoi? a croire que l'on aime être oppressé. Il n'y a que quand on touche le fond que l'on voit la m*rde dans laquelle on est enfouie.
    Résultat? on va en bouffer encore quelques années du Sarkozy, à moins qu'il ne sorte des mesures encore plus extravagantes (rétablissement de la peine de mort?)

  • antissocial 25 novembre 2007 à 1:15

    CITATION(Hurahara @ 24/11/07 - 21:35) [snapback]510486[/snapback]

    antissocial: lol tu t'y crois toi! Le truc c'est que télécharger un média sous copyright est illégal ./ C'est ni de droite ni de gauche. Il te reste a te construire une cabane en plein forêt et arrêter de critiquer une société dans la quelle tu es et tu "profites" :-O
    Mr serait musicos je suis sur qu'il ne dirait pas ca,même en ne touchant pas grand chose sur les disques!

    Je ne télécharge pas et je suis contre le téléchargement illégal. Ensuite, c' est le paysage politique français qui a mis en place les moyens necessaires à une certaine restriction possible de l' espace privé, sur internet nottemment. Ce n' est pas la société elle même qui a été critiquée, mais les politiques français actuels, et accessoirement la validation par nôtre président de la république de la proposition dont il est question ici. Ensuite, l' ensemble des français profite du système : être né en France à l' heure actuelle, représente (représentait?…) une chance exceptionnelle. Tout le monde ne naît pas dans un pays "riche" et dans une démocratie. Pour finir et pour te répondre, je suis musicien.

    Ensuite, vis-à-vis d' internet, peut on avoir une "adresse" domiciliée autrepart qu' en France?

  • Hurahara 25 novembre 2007 à 1:31

    Mais ils ne vont pas couper internet en croyant que vous avec ptêtre un jour téléchargé le 1/1000000 d'un fichier a la con,c'est bon arrêtez.
    Surveiller,on peut déjà le faire dfacon avec votre IP !!! (pour ceux qui ne le savait pas)
    Battez vous pour des CD moins cher,avec une meilleur rémunération pour les artistes au lieu de clamer votre soit disant liberté pour downloader n'importe quoi :-O

  • sas-seb 25 novembre 2007 à 9:47

    Je ne polémiquerais pas sur le bilan du Président Sarkozy qui est déjà désastreux, ça serait faire du hors sujet.

    Juste pour dire qu'ils appliquent cette loi (ou projet de loi), et qu'ils fassent un bilan au bout d'un an. Et ils se rendront compte que le marché du disque n'aura toujours pas repris.

    Pourquoi ? Car ce qu'il manque aux français aujourd'hui, c'est le pouvoir d'achat et surtout surtout un emploi pour tous. Et même pour la plupart qui ont un salaire (travailleurs pauvres), se payer des choses superflues est impensable.

    C'est tout ce que j'avais à dire. Advienne que pourra !

  • Captain MDS 25 novembre 2007 à 10:13

    Le téléchargement légal à moins d'1? la chanson c'est cher peut être ?

    Nan mais sérieux faut arrêter le délire 5 secondes là. Le téléchargement illégal ben c'est illégal, ça s'apparente à du vol. Le vol est puni par la loi. Jusque là vous me comprenez ? Si vous télécahrgez un truc toutes les semaines par exemple, on va rien vous dire c'est bon hein. Par contre, si vous commencez à télécharger beaucoup on va vous demander d'arrêter, sinon on applique des sanctions. Honnêtement je ne vois pas trop le problème.

    Le coupage définitif de l'accès Internet n'est réservé qu'aux "gros" téléchargeurs, c'est pas tout le monde qui est concerné là. Et puis on prévient avant, c'est pas comme si c'est paf d'un coup.

    Forcément, dès qu'on décide de changer qqchose FORCÉMENT cay pas bien il faut râler ! Moi j'trouve ça parfaitement normal cette loi qui vient de passer. Y a 10 ans, presque personne n'avait Internet et c'est pas pour ça qu'on était complètement coupé de la culture et de l'information ! Certes on pourrait croire qu'on revient à l'âge de pierre, mais en même temps fallait arrêter de faire le con aussi ! C'est vrai que les artistes ne sont pas assez rémunérés et que les majors raflent le plus gros de la mise, mais vous iriez voler un CD à 20? dans un magasin ? Bien sûr que nan, c'est tellement plus pratique sur eMule…

    Je trouve ça normal et parfaitement acceptable de râler contre la domination des majors, mais je persiste à dire que cette loi, si elle réussi à se faire appliquer, ne pourra qu'être bénéfique pour tout le monde, enfin sauf bien sur pour le kéké devant son PC qui pourra plus télécharger 10 albums et 5 films par jour. "Cay pas juste !"

  • ghyz 25 novembre 2007 à 10:29

    Muhidyn : […] les artistes […] gagnent souvent de l'argent sur leurs spectacles et les ventes annexes

    - les spectacles : oui si tu t'appelles Madonna, Prince et que tu proposes un show à 80€ minimum pour 25000 personnes. Non pour les autres. Si tu veux préserver les petits artistes (c'est à dire la diversité musicale) ce n'est pas la solution. Tu n'irais pas voir syd matters pour 100€, n'est-ce pas ?

    - les ventes annexes : Oui ? Les t-shirts, les tasses à café ?

    Dark destiny : "croire que l epiratage nuit à la musique quand on voit des "artistes" comme Kamini ou Koxis (que l'on aime ou pas la n'est pas le débat) qui sont issu du Web qui n'auriat était connu sans cela

    Ce sont les plateformes de streaming (dailymotion et/ou myspace ?) qui sont à l'origine du buzz autour de Kamini. L'artiste, lui même, l'a reconnu. Les plateformes de p2p ont probablement accompagné le phénomène mais le buzz était déjà là. On peut donc faire connaître un artiste sur le net autrement qu'en le téléchargeant.

    Ensuite arctic monkey, c'était il y a deux ou trois ans, kamini c'était il y a un an, et koxis c'est maintenant. Les buzz d'artistes connus à partit d'internet se comptent sur les doigt des deux mains. C'est un business naissant (depuis 5 ans maintenant quand même) c'est vrai…mais le modèle n'est pas d'une efficacité remarquable. On peut donc conclure que : soit les artistes et leurs managers s'y prennent comme des pieds (même si on peut penser qu'ils font tout ce qu'ils peuvent pour se faire des sous), soit le modèle n'est pas vraiment la panacée.

    En ce qui concerne la "présomption d'innocence", la CNIL et la mise en danger des libertés publiques c'est tout le noeud de la question et c'est vraiment très flippant. La loi n'est pas encore passée, donc faut attendre…

  • antissocial 25 novembre 2007 à 11:08

    CITATION(Hurahara @ 25/11/07 - 01:31) [snapback]510524[/snapback]

    Mais ils ne vont pas couper internet en croyant que vous avec ptêtre un jour téléchargé le 1/1000000 d'un fichier a la con,c'est bon arrêtez.
    Surveiller,on peut déjà le faire dfacon avec votre IP !!! (pour ceux qui ne le savait pas)
    Battez vous pour des CD moins cher,avec une meilleur rémunération pour les artistes au lieu de clamer votre soit disant liberté pour downloader n'importe quoi :-O

    La liberté que je prone n' est pas la liberté de télécharger n' importe quoi, mais une liberté d' action/expression/information sur internet. En mettant en place un système de surveillance accrue, d' interdiction d' accès à internet, etc… ; l' état commencera à surveiller de trop près le net français, et il est envisageable qu' une certaine "censure", comme ce qui ce passe sur les chaines de TV actuellement, apparaisse. Et c' est, je pense, ce que résume le "bienvenue en Chine"…

    Ensuite, par rapport aux prix des CD et des Disques, c' est l' éternel problème des maisons de disques, qui perçoivent une part prépondérante dans les bénéfices engendrés par leur vente, qui se fait de plus en plus rare.

    Le problème, selon moi, n' est donc pas de demander une liberté pour "downloader n' importe quoi", mais de ne pas accepter ces propositions de la mission des Oliviennes, car les utilisateurs "légaux" d' internet, pourront voir apparaitre une baisse de qualité de l' information libre. Pour ceux dont l' utilisation est illégale, il est tout à fait compréhensible qu' ils soient punnis, même s' il existe bien plus de problèmes beaucoup plus graves que ces histoires de téléchargements légaux/illégaux, qui reflètent bien que nous sommes dans un milieu où les problèmes liés à internet font autant voire plus de vagues que des problèmes de nutrition/logement/pauvreté.

    J' arrête le débat, sinon çà va partir n' importe comment. Quand je serai député (je serai un connard comme eux, possible), du moins si j' y arrive ; enfin quand je ferai de la politique, on en reparlera… Pour le moment, il faut que je finisse mes études.

    CITATION(ghyz @ 25/11/07 - 10:29) [snapback]510545[/snapback]

    En ce qui concerne la "présomption d'innocence", la CNIL et la mise en danger des libertés publiques c'est tout le noeud de la question et c'est vraiment très flippant. La loi n'est pas encore passée, donc faut attendre…


    Un des vrais problèmes est effectivement là… Dans le pire des cas, il faudra peut être un casier judiciaire vierge pour se payer un PC et un modem, mais là j' exagère, ou pas? On verra.

  • b0b0 25 novembre 2007 à 11:25

    Tout le monde à raison et tout le monde à tort, de toute façon on sait très bien que la répression ce n'est jamais une solution , moi ce qui m'inquiète le plus c'est ce contrôle permanent de tout ce qu'on fait, ça devient de plus en plus présent, pesant.

  • antissocial 25 novembre 2007 à 11:41

    CITATION(b0b0 @ 25/11/07 - 11:25) [snapback]510558[/snapback]

    Tout le monde à raison et tout le monde à tort, de toute façon on sait très bien que la répression ce n'est jamais une solution , moi ce qui m'inquiète le plus c'est ce contrôle permanent de tout ce qu'on fait, ça devient de plus en plus présent, pesant.


    Bah, on était déjà contrôlés. Ce qui change c' est qu' on le savait pas/l' ignorait/n' en parlait pas. Le seul truc qu va changer, en gros, c' est l' interdiction du net. Comme quoi défois çà à du bon, l' ignorance, enfin pour vous si vous le voulez. Je préfère être au courrant.

  • Greg 25 novembre 2007 à 11:48

    Moi, ce qui me géne, ce n'est pas la riposte sur téléchargement illégal, qui est en effet illégal donc interdit.

    C'est le fait de fliquer chaque internautes, de les espionner dans leur utilisation d'internet… On a la CNIL, heureusement, mais avec une telle loi elle devient obsolète ! On se sera donc plus en sureté sur internet…

    Le lobby des Major sur ces problèmes est honteux, pourquoi ne pas avoir de représentant des consommateurs sur ce genre de discutions ??? rip.gif

  • BARNUM 25 novembre 2007 à 11:53

    Ghyz,

    les artistes non connus ne gagnent pas d'argent avec la vente des CDs, mais seulement avec les spectacles.
    C'est pour cela qu'ils sont pour le téléchargement gratuit sur internet.
    Renseigne toi mieux!! Tu penses vraiment qu'ils feraient tournée sur tournée en perdant de l'argent?? C'est leur seule source de revenu!
    Si un artiste n'est pas connu, tu achèterais leur CD à la fnac??? Non, alors que sur le net tu peux le charger et le découvrir. Et si ça te plaît tu peux acheter leur CD, mais surtout tu vas les voir en concert quand ils passent près de chez toi. Bien sûr, les gros comme Madonna gagnent de l'argent en faisant des concerts et en vendant des disques. Mais tous les petits ne gagnent qu'en faisant des concerts. Va faire des recherches sur Google et tu verras comment marche le business de la musique pour ceux qui sont inconnus…

  • antissocial 25 novembre 2007 à 11:55

    CITATION(Greg @ 25/11/07 - 11:48) [snapback]510569[/snapback]

    Moi, ce qui me géne, ce n'est pas la riposte sur téléchargement illégal, qui est en effet illégal donc interdit.

    C'est le fait de fliquer chaque internautes, de les espionner dans leur utilisation d'internet… On a la CNIL, heureusement, mais avec une telle loi elle devient obsolète ! On se sera donc plus en sureté sur internet…

    Le lobby des Major sur ces problèmes est honteux, pourquoi ne pas avoir de représentant des consommateurs sur ce genre de discutions ??? rip.gif

    Peut-être parce que le consommateur moyen français télécharge beaucoup. Franchement, les disques durs de 500Go et compagnie, quelle est leur utilisation première, à vôtre avis? Pour le consommateur lambda moyen.

  • b0b0 25 novembre 2007 à 11:55

    Didier super en sollicitant emule à vendu un nombre de cd conséquent :sifflote:

  • BARNUM 25 novembre 2007 à 12:11

    En fait ce qui est terrible avec le téléchargement illégal, c'est que Madonna ne pourra pas s'acheter un deuxième jet privé, et Michael jackson va devoir revendre son parc de Neverland… Vraiment, je m'en veux à mort. Par contre tous les petits groupes à qui j'ai acheté des CDs parce que j'ai aimé leurs albums, je l'ai fait en les téléchargeant sur Azureus… et s'ils passent dans le coin, j'irai les voir en concert. Pour eux ça a été bénéfique!

    antissocial>>
    Les DD de 500go c'est surement aussi pour stocker les films de cul…
    Le téléchargement gratuit du porno est plus important que le téléchargement de la musique… Et ça prend beaucoup plus de place sur un DD… :-)

  • DarkDestiny 25 novembre 2007 à 13:45

    CITATION
    Si un artiste n'est pas connu, tu achèterais leur CD à la fnac???

    Mais voilà c'ets là qu'est le problème comment découvrir quelque chose qui n'est jamais passé à la radio ou à la télé…….à part le net…
    Personnellement les personnes preésentes pour annoncer cela à la Télé n'était que des grosses pointure de la musique, ceux dont les impôts deviennent gênant, les mêmes reversant 1euros sur leur CD pour les restos du coeur à 20euros le CD la marge pourrait être plsu grande, faire de l'humanitaire et de la répression de l'autre j'adore ces artistes…..

    Ghyz je susi assez d'accord avec ce que tu m'as répondumais à mon avis dailymotion et youtube pourrait être considéré comme "illégal" au vu de son contenu, les débordements pourrait arriver.

    Je vois qu'on est tous d'accord sur le vértitable problème de cette mission, la présemption d'innoncence et la protection de la vie privée j'attends de vori si la CNIl va réellement servir à quelque chose.

  • Hurahara 25 novembre 2007 à 18:07

    Le net n'existait pas avant et pourtant tout le monde connait M.JACKSON,les ROLLING STONES ou MOZART.Grasse au net on découvre Kamini (lol) mais dans 1a il sera où votre rapeur du nord hein?Bref.
    Oui l'état va surveiller le net des particuliers (c'est déjà le cas pour les RG et services secret).Ensuite ils ne parlent pas de censure d'information ni rien,juste de fichage (genre l'IP *** se connecte au server XXX et download le fichier ZZZ.MP3 qui est copyrighté) donc expédition de mail.Ensuite ils ne parlent pas de coupure automatique,ca c'est du cas par cas et après plusieur mails.
    Moi j'dis que ceux que ca dérange on quéchose a se "reprocher" m'enfin c'est point de vu.

  • muhyidin 25 novembre 2007 à 19:34

    oe le probleme c'est qu'on ecoute pas tous les stones ou MJ.J'ai decouvert des dizaines et meme des centaines d'artistes grace au net qui seraient encore cantonner regionnalement et qui grace au net peuvent vivre de leur art.
    Et puis l'equation album piraté = album non vendu faut la revoir.C'est pas parce que t'as telchargé un album que tu n'aurais necessairement acheté si tu n'avais pas pu le telecharger.Le net te permet au moins de faire le tri.
    Et puis les majors s'en tapent de la diversité, elles veulent simplement rentabiliser le plus possible sur quelques phenomenes et prendre leur grosse part au passage.
    Ils sentent le marché echapper a leur controle et essaient pas tous les moyens de grapiller de l'argent la ou ils peuvent en invoquant le vilain pirate comme peut le faire le patriot act avec le vilain terroriste.
    Une maniere desesperée de maintenir la mainmise sur les artistes.

  • Hurahara 25 novembre 2007 à 20:34

    Mais on le sait tous que les majors s'en mettent plein les poches!C'est l seul point sur le quel il faut débattre.Télécharger c'est mal ./ Comment peut on dire qu'un groupe vit de sa musique sur le net en la donnant?? !!!
    Preuve en est de la connerie des internautes avec le groupe Radiohead qui a testé l'album en download avec un prix libre,et bien + de la moitié on mis 0Euro et ensuite dispo sur bitorrent. Vous voulez quoi comme autre preuve? Enfin un groupe qui se débarrasse des éditeurs et tout le monde les plante.C'est un groupe déjà connu,oui,ils sont pas pauvres,oui et alors c'est une raison?

  • BARNUM 25 novembre 2007 à 21:56

    hurahara

    J'ai l'intime conviction que radiohead va plus gagner d'argent avec leur nouvelle méthode qu'avec leur ancienne. Tu oublies aussi leur coffret qui apparemment s'est très bien vendu (rien qu'à voir tous les gens qui me disent et écrivent qu'ils l'ont acheté). Après, il y a eu qu'un tiers qui a rien donné (D'après lemonde.fr)… ça nous laisse donc 2/3 des gens qui joue le jeu… Et sur la quantité de téléchargement, ça doit faire beaucoup d'argent.

    Après tu demandes comment un groupe peut vivre de sa musique en la donnant à télécharger… Première réponse, demande à Kamini s'il est plus riche maintenant, ou avant d'être connu… Le net permet de se faire un nom… Après même si la moitié des gens télécharge gratuitement, tu en as toujours une autre moitié qui va payer (dont ceux qui achètent l'objet après avoir téléchargé, il y en a beaucoup, c'est ce que je fais en tout cas j'ai jamais acheté autant de CD que maintenant)… Et ensuite, ça ramène des gens dans leurs concerts, qui paient pour les places, ils gagnent donc de l'argent.
    Le fait est que certains groupes se sont largement faits connaître via le net, mais après certains crachent dans la soupe en pestiférant contre le téléchargement illégal parce qu'ils pourraient gagner encore plus… Et nombreux sont ceux qui ont profité du système de téléchargement, il n'y a pas que kamini (Arctic monkeys, clap your hands, arcade fire…)
    Alors quand je lis Kamini dire que le téléchargement illégal est un problème, je me demande où il serait à l'heure actuelle?? En train de traire une vache ou en train de faire l'infirmier dans son coin paumé… Est-ce qu'il est pas content actuellement? Le fait est que télécharger est un super vecteur pour découvrir des talents… Après, le plus gros problème, c'est le prix des CDs… Qui irait mettre 20 euros pour des chansons qu'il connaît?? J'ai la chance de pouvoir acheter mes CDs en Suisse chez Mediamarkt, je les trouve entre 6 et 10 euros. Je peux vous dire que je me prive pas. Vivement que Mediamarkt débarque en France et qu'il coule la Fnac et ses prix de malade!! (en plus olivennes sera au chômage, ce serait exquis)!

    Je tiens à rajouter que les CDs en Suisse sont les mêmes qu'en france, ce sont les mêmes groupes, donc les mêmes majors… Mais alors que le dernier Coldplay était à 20 euros en France, il était à 6 euros chez mediamarkt… C'est pas les 10% de TVA en moins qui expliquent une telle différence. Et c'est pas non plus parce que les Suisses sont plus pauvres, ils ont deux fois notre PIB par habitant… Il est où le problème alors? Nos distributeurs? Et je parle de Coldplay, mais tous les cas sont similaires… Le dernier Queens of the Stone age, je l'ai payé 7 euros, tous les radiohead à 6 euros, les Arcade fire sont à 10 euros, j'ai même acheté Blackmail à 3 euros alors qu'il est 20 euros à la fnac en France…

    Mais quand on voit que la fnac occupe toujours les plus beaux bâtiments de tous les centre-villes de France, faut pas se poser plus de questions… Il faut bien les payer ces locaux…

  • Hurahara 25 novembre 2007 à 22:40

    Entièrement d'acc sauf sur le téléchargement.Si un groupe met ses zics gratos c'est son choix,si un autre ne le désir pas c'est son choix aussi.Tout le monde veux gagner plus d'argent.Après que kamini crache dans la soupe c'est vrai que c'est con mais les zics c'est lui qui les fais (enfin je pense,bref) elles sont a lui./ De quel droit quelqu'un pourrai copier,dupliquer et distribuer son "oeuvre" sans son accord?Même si il a utiliser internet pour se faire connaitre ca ne le condamne pas être pirater par la suite!Coca vous offre des petites canettes dans la rue ca ne donne pas le droit d'aller se servir dans un magasin!Tout le monde distingue les éléments matériel et numérique alors c'est idem en fait.
    N'importe quel idiot peut faire un copier/coller c'est même plus facile que voler dans un magasin,c'est mieux d'être cacher derrière son ordi :-o quoi que plus maintenant ;-)

  • BARNUM 25 novembre 2007 à 23:03

    Une bonne solution serait le téléchargement légal illimité pour un prix raisonnable. Ou mettre fin aux droits d'auteur pour les oeuvres musicales :-) … mais je pense pas que ça arrive un jour ça !!!!
    De toute façon, que Kamini se rassure. Même gratuite sur le net, j'ai jamais eu l'idée de posséder sa musique!!
    C'est vrai qu'en l'état actuel, c'est illégal, mais j'ai quand même acheté la plupart des CDs que j'ai aimés, et je suis sûr que beaucoup de personnes font la même chose! Si la qualité est là, si une personne prend du plaisir à écouter une oeuvre, je pense qu'elle est prête à donner quelque chose pour l'auteur. Mais savoir que sur les 20 euros, il en aura que 50cts, ça fait mal au coeur pour les 19,5 euros qui partent ailleurs (faut considérer les coûts de production du CD aussi, bien sûr). c'est pour ça que l'idée de Radiohead est très bonne. Eliminez les intermédiaires qui tuent la musique, et être en contact avec son public. beaucoup de gens ont donné, parfois plusieurs euros pour des MP3 (à la qualité d'ailleurs très médiocre). ça prouve que la musique a de beaux restes, et que les gens sont prêts à payer leurs auteurs. Je trouvé superbe que les 2/3 des gens qui pouvaient avoir la musique gratos a préféré donner quelque chose… Certaines personnes ne parlent que du tiers qui n'a rien donné, je préfère parler des autres. Mais bon, c'est Radiohead, ils avaient déjà la renommée… mais l'idée est là!

  • ghyz 26 novembre 2007 à 0:31

    CITATION(BARNUM @ 25/11/07 - 11:53) [snapback]510571[/snapback]

    Ghyz,

    les artistes non connus ne gagnent pas d'argent avec la vente des CDs, mais seulement avec les spectacles.C'est pour cela qu'ils sont pour le téléchargement gratuit sur internet.
    Renseigne toi mieux!! Tu penses vraiment qu'ils feraient tournée sur tournée en perdant de l'argent?? C'est leur seule source de revenu!
    Si un artiste n'est pas connu, tu achèterais leur CD à la fnac??? Non, alors que sur le net tu peux le charger et le découvrir. Et si ça te plaît tu peux acheter leur CD, mais surtout tu vas les voir en concert quand ils passent près de chez toi. Bien sûr, les gros comme Madonna gagnent de l'argent en faisant des concerts et en vendant des disques. Mais tous les petits ne gagnent qu'en faisant des concerts. Va faire des recherches sur Google et tu verras comment marche le business de la musique pour ceux qui sont inconnus…

    Démonstration : 15 000 cds vendus pour un groupe, c'est un concert qui se négocie aux alentours de 1500€ dans le meilleur des cas. Après il faut rémunérer, le producteur sonore pour le concert, le tourneur, trois ou quatre zicos de scène minimum et j'oublie facile deux ou trois autres intermédiaires… Il reste effectivement un peu d'argent pour s'acheter un jambon beurre à la fin du concert.

    En revanche, si tu t'appelles aAron par exemple, tu commences à te faire un joli pactole lorsque tu te produits dans une salle, mais ce n'est pas tout à fait ce que j'appelle un artiste inconnu…

    Après les lectures sur Google, dans Paris match, ou dans Picsou magazine n'achèvent pas de me convaincre surtout lorsque tu discutes avec des musiciens qui ne viennent que confirmer ce que tu pouvais déduire toi-même.

  • soyouz 26 novembre 2007 à 6:04

    CITATION(psy-4 @ 25/11/07 - 02:05) [snapback]510522[/snapback]

    C'est mignon tout plein ce que tu dis, malheureusement ce n'est pas prendre en compte la nature humaine. Il n'y a qu'à voir en Russie, régime répressif au possible, et pourtant l'opposition au régime de Poutine n'a aucune chance pour les législatives qui arrivent.
    Pourquoi? a croire que l'on aime être oppressé. Il n'y a que quand on touche le fond que l'on voit la m*rde dans laquelle on est enfouie.

    ah…ah…ah…On ne parle pas quand on connait pas. Seule source que tu as c'est TF1 et FRance2, eventuellement FoxNews si tu t'interesses à l'anglais et ces chaines là c'est pas des references. Tu n'as pas vecu dans le pays, voire meme pas mis les pieds meme à Moscou. Donc chut s'il te plait. biggrin.gif wink.gif

    Psy4 a bien quand meme de citer la Russie, car il faut extrapoler un peu plus loin les infos. La Russie a un reseau de Warez l'un des plus vastes ( là je pense surtout à tous les medias qui disent que l'internet russe est tres censuré, ben voyons). TEllement vaste que Washington a demandé la fermeture de plusieurs sites Warez russe (Allofmp3, par exemple) pour que la Russie ait une chance d'entrer dans l'OMC.
    Faut dire les choses comme elles sont, le P2P, s'il freine la vente de disques et des DVD, ne fait chier qu'au pays de l'oncle Sam. Globalement vous et moi, on ecoute des artistes etrangers et surtout americains donc les pertes sont pour les americains.
    Le petit Nicolas est le dernier chouchou de Washington, depuis que Blair est à la retraite. Si cette histoire des lois contre le P2P s'accelere, c'est bien à cause de ce rapprochement.

    Mnt si on analyse seulement la situation des artistes francais. Faut quand meme voir que c'est l'etat qui pompe sur les artistes qui ralent. Quand on voit que Johnny devait donner en impots 70% de ces gains , 70 % bordel ^^ en impots…ben ouai on rale, quand on se fait 7 millions d'euros par an et qu'on touche un peu plus d'un million, ca fait mal. Gerard Jugnot, apres avoir tourné Les Choristes, a recu un cheque de 2 millions, il donné 1 million aux impots. Y a pas un probleme ?

    Donc voila ou on en est. L'Etat pompait et pompe sur les artistes (je parle de ceux qui gagnent bien) encore plus que les internautes. Comme ils ne peuvent pas gueuler contre l'Etat ( mauvaise pub pour l'artiste qui devient buiseness man), il se plaignent aux majors et les majors mettent la pression sur l'Etat.

    Quand aux resultats de cette loi ou projet, ils seront tres maigres. Souvenez vous de l'epoque 56K ou on telechargeait pas beaucoup, les CD tournaient et s'echangeaient dans tous les sens et pour copier un film on le louera et avec les derniers petits Core 2 Duo le rip serra pret.

  • BARNUM 26 novembre 2007 à 7:36

    Ghyz,
    je connais un paquet de musiciens dans ma région, et aucun ne gagne de sous avec les CDs, c'est surtout pour se faire de la pub et avoir quelque chose à vendre après les concerts. entre les frais de studios et de production, ils le vendent à prix coûtant, les volumes ne sont pas assez élevés. Ils ont par contre généralement un cachet fixe pour chaque concert qu'ils font, et c'est avec ça qu'ils peuvent s'acheter leur matos…
    Et tu devrais mieux aller un peu sur google au lieu d'essayer d'imaginer par toi même à quoi ressemble la réalité…

  • psy-4 26 novembre 2007 à 9:11

    CITATION(soyouz @ 26/11/07 - 06:04) [snapback]510797[/snapback]

    ah…ah…ah…On ne parle pas quand on connait pas. Seule source que tu as c'est TF1 et FRance2, eventuellement FoxNews si tu t'interesses à l'anglais et ces chaines là c'est pas des references. Tu n'as pas vecu dans le pays, voire meme pas mis les pieds meme à Moscou. Donc chut s'il te plait. biggrin.gif wink.gif


    Tu connais les journaux papier? Tu sais les ancêtres de LeMonde.fr etc… Voilà où je prends les informations. C'est toujours mieux que TF1 ou les chaines infos de la Russie.
    Alors effectivement je n'ai pas vécu en Russie, mais ce n'est pas pour autant que je ne m'en informe pas. Quant aux Russes je doute que plus de 50% de la population soient au courant de ce qui se passe réellement dans leur pays.
    Donc merci de garder ta condescendance de guide du Routard.

  • Antoine 26 novembre 2007 à 9:25

    CITATION
    eule source que tu as c'est TF1 et FRance2, eventuellement FoxNews si tu t'interesses à l'anglais et ces chaines là c'est pas des references. Tu n'as pas vecu dans le pays, voire meme pas mis les pieds meme à Moscou. Donc chut s'il te plait.

    Et toi bien sûr, tu es un russologue averti, tu es né là-bas et tu passes tes ouikends dans une des datchas de Vladimir Poutine, c'est ça? Suis-je bête, ton pseudo en est une preuve évidente… fullmop.gif

    En tout état de cause, tu ne connais pas grand chose de Psy et inversement. Cela ne t'autorise pas pour autant de le prendre de haut comme tu le fais. Un peu de respect pour lui et les autres. Merci.

  • soyouz 26 novembre 2007 à 13:08

    CITATION(psy-4 @ 26/11/07 - 10:11) [snapback]510813[/snapback]

    Donc merci de garder ta condescendance de guide du Routard.

    CITATION(Antoine @ 26/11/07 - 10:25) [snapback]510815[/snapback]

    Et toi bien sûr, tu es un russologue averti, tu es né là-bas et tu passes tes ouikends dans une des datchas de Vladimir Poutine, c'est ça? Suis-je bête, ton pseudo en est une preuve évidente… fullmop.gif

    En tout état de cause, tu ne connais pas grand chose de Psy et inversement. Cela ne t'autorise pas pour autant de le prendre de haut comme tu le fais. Un peu de respect pour lui et les autres. Merci.

    Euh oui je suis russe et je suis né en Russie, je lis la presse russe et je regarde les chaines russes reguilierement comme je le fais aussi avec la presse française. J'y vais labas de temps en temps, j'ai de la famille. Peut etre que quand je donne un avis sur mon pays ca vaut quelque chose de plus que ce qui est ecrit dans LeMonde ou Les Echos ?

    Je n'ai pas du tout voulu prendre de haut Psy, je ne le connais pas, il est vrai, mes excuses donc si le ton paru agressif ce n'etait pas volontaire.
    Je suis desolé pour le HS monumental, pour la suite, si toute fois quelqu'un veut une suite, envoyez les MP s'il vous plait, je me ferrais un plaisir de repondre.

    Sourire.gif

  • Antoine 26 novembre 2007 à 15:00

    Juste pour information, le 2nd degré n'est pas toujours bien palpable par écrit. Je ne peux que te conseiller la prochaine fois d'être terre à terre et annoncer clairement que tu es russe et que tu y as vécu.

    En te lisant, ce n'est pas évident à saisir.

    Bonne continuation et revenons à nos moutons bien français.

  • soyouz 26 novembre 2007 à 17:37

    CITATION(Antoine @ 26/11/07 - 16:00) [snapback]510914[/snapback]

    Juste pour information, le 2nd degré n'est pas toujours bien palpable par écrit.

    Bien vrai quand on ne connait pas les gens.

    J'ai remarqué une chose en Corée, vu que c'est le pays où je vis en ce moment. Bon déjà en Université et écoles tous les soft sont pirates, c'est absolument sans aucune pitier, cela va de Xp tout bete, jusqu'aux logiciels de calculs et de simulation comme Matlab. Le plus marrant ce que meme sans aucune licence, ils deposent des brevets dont les simulations sont basées sur des softs piratés… MAis en faisant un tour dans un supermarché je suis tombé dans la partie CD DVD et le premier DVD que j'ai vu c'est SPiderman3, super !!!! En fait c'est le prix qui m'a intrigué car le DVD etait genre pour 20 dollars. La conversion, faites par vous memes, mais c'est evident qu'en France le DVD de SP3 coute bien plus cher, genre 30-35.

    Prennons un jeu, Call of Duty 4, prix Europe, 60 euros PC ou pour la 360? Voici le prix Coréen prix COD4, le cours euro vs won coréen c'est genre 1 pour 1377, ce qui donne le jeu à 32 euros.

    Bon, ceci dit, COD4, SPiderman3 ou Crysis, les coréens s'en cogne royalement, ils achetent tres peu sans doute, enfin c'est mon sentiment, mais l'exemple montre clairement que les prix pratiqués en Europe, peuvent etre sans soucis etre pareil qu'en Asie, on ne vend pas à pertes quand meme quoi.gif

    Donc à mediter tout seul et à tirer les conclusions, quelles marges se fait l'Etat, les majors, les studios, les developpeurs outre atlantiques alors qu'ils viennent se plaindre en France, en Europe ou en Europe de l'EST.

    Ce qui est marrant, c'est dans le cas ou demain un francais se fait prendre, avec X DVIX de la PAramount et de New Line Cinema et un americain avec X films de memes studios, comment sont calculés les amendes versées aux studios, sachant que chez nous les prix sont le double de ce qui se pratique ailleurs? Ceci est d'autant marrant que l'euro est plus cher que le dollar dont on l'a encore plus profond en Europe… biggrin.gif

  • ghyz 26 novembre 2007 à 20:42

    Mon propos n’est pas de dire que les concerts se font à perte mais bien qu’ils ne permettent pas aux musiciens peu connus de vivre. Acheter ses instruments, c’est bien; acheter sa bouffe et assurer son avenir avec le seul argent des concerts, c‘est autre chose. Le seul moyen de gagner sa vie (et pas trois bouts de pain pour racheter des cordes de guitare) c’est de cachetonner en étant compositeur tout en espérant que ça se vende un peu plus voire beaucoup plus…Pour vivre dans la musique il y a pas dix mille possibilités, il faut faire un tube.

    Les chiffres que je te donne sont ceux d’un groupe qui vend un peu moins de 20 000 disques (c'est-à-dire un score honorable), qui fait des concerts à l’Elysée Montmartre, à la cigale, à la boule noire, à la flèche d’or. Ils ont déjà participé au festival de Bénicassime et patati, dates à l’étranger et patata…. Il s’agit de musiciens professionnels qui n’ont rien de troubadours en goguette en se produisant avec un pipeau dans les mains en sifflotant la reprise de ‘I will survive. Ils disposent en moyenne de 100€ voire un peu plus (soit un peu plus que le tarif syndical qui est de 90€) chacun après chaque concert. Fais le calcul toi-même. Pour gagner 2000€, ce qui, sur Paris, permet à peine de donner un peu de nourriture à son estomac ainsi qu’à son esprit, il faut faire entre 15 et 20 dates dans le mois, soit 4 à 5 scènes par semaine…

    Faire plus de 15 concerts par mois dans la même ville, ce n'est pas envisageable. Chaque ville a sa capacité d'absorption. Elle sera d'autant plus faible que la ville est petite. Même Paris n'y suffit pas. Les gens ne vont pas se déplacer une fois par mois pour voire le même groupe, non ? Du coup, les artistes se déplacent et supportent bien sovent à leur charge (lorsqu'ils n'ont pas de participation aux frais de la part des labels ou des organisateurs) des frais de déplacement déduits des fruits de leur concert..

    Après, il reste toujours la possibilité de jouer dans des mariages ou des Bar Mitzvah…

  • malcom 27 novembre 2007 à 1:48

    Confier ce rapport au pdg de la fnac… et pourquoi ne pas suggèrer au gouvernement de confier maintenant la rédaction d'un rapport sur la branche maladie de la Sécurité Sociale à Mr Jean-François Dehecq pdg de Sanofi-Aventis et ensuite un rapport sur le prix du pétrole à la pompe à M. Christophe de Margerie, directeur général de Total…

    Passer son temps à pondre des rapports de ce genre…M. Olivennes tout en maintenant votre politique antisociale à la fnac: votre mission va dans le sens de la régression sociale qui touche notre pays!

  • purple_rain 27 novembre 2007 à 18:26

    CITATION(b0b0 @ 25/11/07 - 11:25) [snapback]510558[/snapback]

    Tout le monde à raison et tout le monde à tort, de toute façon on sait très bien que la répression ce n'est jamais une solution , moi ce qui m'inquiète le plus c'est ce contrôle permanent de tout ce qu'on fait, ça devient de plus en plus présent, pesant.


    Concernant cette peur du fliquage permanent, je peux comprendre qu'il y ait de quoi flipper. Si ça se trouve, nos téléphones sont déjà sur écoute… unsure.gif Mais bon, quitte à passer pour quelqu'un de naïf, vous pensez vraiment que le gouvernement ou je ne sais qui va aller s'amuser à fouiner dans les disques durs de tout un chacun juste pour tuer le temps? Je pense que, vu le nombre d'internautes, ça va être dur de fliquer les "pseudos" pirates (je ne parle pas des "pros", on est d'accord?!).
    ET dans le cas où une délégation spéciale chargée de veiller aux navigations de chaque internaute soit créée, imaginez le nombre d'emploi que cela va créer! (nan, là, je déconne!) tongue.gif

  • Nicholas 28 novembre 2007 à 9:53

    Et comment veux-tu faire la différence entre un "pseudo-pirate" et un "pirate pro" si tu ne scrutes pas l'ensemble des transmissions ?
    La question n'est pas de scanner le contenu des disques, mais plutôt de surveiller ce qui circule sur les réseaux. Fais quelques recherches sur Echelon, pour savoir ce qui existe déjà… Quant aux opérateurs téléphoniques, ils ont obligation légale de stocker sur plusieurs années l'historique complet des relais auxquels chaque téléphone portable a été connecté, permettant de savoir où était le téléphone à un moment donné.

  • soyouz 28 novembre 2007 à 11:58

    Avant la validation de la mission Olivienne, l'organisation X ou Y, celle qui determine les taxes sur les supports de stockage, a decidé de taxer les disques durs multimedia. C'est tres interessant car le droit à la copie privée n'est pas reconnu et le téléchargement est illegal. Pourquoi donc on paye ces taxes ? blink.gif

    C'est un peu comme avec l'essence. L'an dernier le baril de petrole a atteint 90$, les prix à la pompe ont grimpé, puis le baril a chuté, les prix à la pompe sont restés pareils. Cette année de nouveau cette hausse, on gonfle de nouveau les prix alors que le baril a depassé seulement les 90$…

    On est un peu comme des vaches à lait.

    Autre interrogation c'est par rapport aux téléchargement des mix techno par exemple. DE temps en temps je suis dans un periode techno-trance, j'aime bien entendre Armin Van Buren, Tiesto ou Paul Van Dyk chose. Ces mix passent à la radio, des ames bien veillantes les enregistrent et mettent en ligne (chose que j'aurais pu faire par moi meme mais je n'etais pas chez moi au moment meme). Comment ca se passe donc par rapport à ces enregistrements? Legal ou illegal ?

    Ensuite ok…Je suis une chevre, je gobe tout ce qu'a dit le PDG de la FNAC, je cours chez lui ou je me connecte sur son site et je veux acheter un CD d'un chanteur russe!!!! Euh…Mr, le CD n'est pas disponible dans votre catalogue pourri et c'est mon artiste preferé langue.gif. C'est valable aussi pour le film. Alors le jour ou je me fais attraper, comment ca se passe? Ils vont reverser les droits aux producteurs du cinema russe???

    ouai ouai ouai…

    LEs premieres tetes P2Pstes à tomber seront les mateurs de Johnny, Sardou ou Star'AC14, ce n'est pas avec genre Napalm Death ou Children of Bodom ( ce que je n'ecoute absolument pas shutup.gif )qu'ils commenceront à traquer.

Flux RSS des commentaires de ce billet

Ajouter un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.

- Devenir membre



 

Commentaires récents

 
   
Fermer
Envoyez le par e-mail